• La véritable histoire des dinosaures, épisode 9

    Des dinosaures et des hommes, suite

    Un peu d'archéologie

     

    Les dinos de Mésopotamie au musée du Louvre


    Ci-dessus, un "sceau cylindrique", en jade. Quand on le roule sur de l'argile humide, ça donne ça :


    C'est à Uruk (l'Érec de la Bible, Gen. 10:10) qu'on a retrouvé ces sceaux. Les animaux représentés dessus symbolisaient les choses que le propriétaire aimait ou craignait. Certains d'entre eux sont des animaux dits "composés". Ainsi, ceux que nous voyons ici sont appelés par l'archéologue Anton-Moortgat "serpents-dragons" et "aigles-lions".
    Le serpent-dragon ne vous fait-il pas penser à un Tanystropheus, voire à un Sauroposeidon wink2 ?


    Tanystropheus posthumus            Sauroposeidon proteles

    Nous voyons sur ces sceaux cylindriques que les serpents-dragons entrelacent leurs cous. On retrouve des animaux similaires, avec le même comportement, sur la palette de Narmer (un des 1ers pharaons) :


    On voit ça aussi sur cette mosaïque romaine du IVe siècle, conservée au musée de Lydney, Gloucestershire, Angleterre :




    Les girafes mâles d'aujourd'hui aussi se battent avec leurs cous de la même façon pour gagner le droit de s'accoupler avec les femelles du troupeau.
    Il est vrai que ces images et ces gravures sont stylisées, mais la question ne s'en pose pas moins : comment les sculpteurs du passé ont-ils fait pour représenter les reptiles géants de l'ancien temps s'ils ne les ont pas vus de leurs yeux ou tout du moins entendu des descriptions précises faites par d'autres qui ont vu ? Il a fallu des décennies aux paléontologues pour produire des reconstructions exactes des dinosaures. C'est complètement à l'opposé de ce que déclarent les uniformitaristes quand ils disent que les dinosaures et les humains ne se sont jamais rencontrés.

    Les béhémoths de cuivre de l'évêque Bell

    Dans la cathédrale de Carlisle, en Angleterre, se trouve un tapis qui recouvre la tombe de Richard Bell, évêque de Carlisle jusqu'à peu de temps avant sa mort, en 1496. Le couvercle d'airain comporte des gravures. En voici quelques-unes :



    Là, pas de doute, je veux dire, même mon neveu au 2e degré de 8 ans vous dira que ce sont des dinosaures yes. En plus, ces représentations-ci ne sont pas stylisées. Leurs cous sont horizontaux, et pas verticaux comme le dépeignaient les paléontologues du passé. De même, leurs queues ne trainent pas par terre comme le dépeignaient, là encore, les paléontologues. Ce n'est qu'il y a quelques décennies qu'on a corrigé ça, et pourtant les graveurs du Moyen-Âge avaient l'air d'avoir été au courant longtemps avant eux happy. On peut donc difficilement crier au canular.

     

    On a du mal à déterminer ce qu'est celui-ci (et c'est un indice de plus que ce n'est pas un canular moderne). Sa tête fait penser à celle d'un crocodile, mais ses pieds ne sont pas des pieds de reptile car ils sont bien dressés sous le tronc (et nous avons vu dans le 1er épisode que c'est précisément la caractéristique distinctive des dinosaures par rapport aux autres sauriens. De quelle espèce pourrait-il s'agir ? Eryops megacephalus ?

    En tout état de cause, si ce ne sont pas des canulars modernes (et c'est difficilement défendable, vu l'emplacement glasses), ce sont de vilains coups portés au dogme des millions d'années qui voudrait que les dinosaures soient morts il y a 65 millions d'années.

    Des dinos dans les vignes de Noé

    Un minimum de culture générale (ce qui, je vous l'accorde, se perd de plus en plus de nos jours) vous permettra de savoir que "le dix-septième jour du septième mois, l'arche s'arrêta sur les montagnes d'Ararat" (Gen. 8:4), que la Bible identifie comme étant une nation (2 Ro. 19:37 ; Jér. 51:27). Les Assyriens l'appelaient Urartu et selon leurs écrits, elle se situait autour du Lac Van, en Anatolie. Elle comprenait toute l'Arménie actuelle ainsi que des parties considérables de la Géorgie et de l'Azerbaïdjan actuels.

    Par ailleurs, beaucoup de savants sont aujourd'hui d'accord pour dire que les 1ères variétés domestiquées de blé, d'orge et d'autres céréales, ainsi que les 1ères vignes cultivées1 (et donc les 1ers vins), sont apparus dans les hautes terres d'Anatolie, d'Arménie, de Géorgie, d'Azerbaïdjan, d'Iran et autres territoires du coin. Coïncidence ? Ça m'étonnerait, quand même smile. C'est plutôt ce à quoi on est en droit de s'attendre si Noé et Cie ont débarqué dans le coin et y ont réintroduit l'agriculture et la viticulture.

    Or donc, c'est précisément dans le coin, en Géorgie, près des frontières avec l'Ossétie et l'Ingouchie, près du village de Stepantsminda sur le mont Kazbek, qu'on peut trouver l'église de la Trinité de Guergétie, aussi connue sous le nom de Tsminda Sameba. Cette église date du XIVe siècle et une des façades de son clocher arbore une gravure assez incroyable :

    La véritable histoire des dinosaures, épisode 9
    Lorsque David C. Lewis a pris cette photo, il a demandé au bedeau ce que c'était, ce à quoi il a répondu qu'on dirait des dinosaures et qu'il était bien incapable de dire quand ou pourquoi ils ont été gravés là2.

    Il est tout à fait évident que les dinos qui sont représentés ici sont partie intégrante de la gravure entière, et qu'ils sont aussi usés par le climat que la maçonnerie environnante. D'autre part, les gens du coin se seraient ardemment opposés à toute atteinte à la pureté sacrale de leur église, comme ils l'ont toujours fait par le passé. En effet, au XVIIIe siècle, les villageois y ont amené la croix de Ste Nino, apôtre de la Géorgie (qui, pour la petite histoire, aurait été apparentée à St Georges du côté paternel) ainsi que les trésors de Mtskheta pour qu'ils y soient en sûreté. En 1988, ils ont même détruit un funiculaire qui aboutissait près de l'église parce qu'ils estimaient qu'il souillait un lieu sacré.

    Tout porte donc à croire que ces gravures datent bien du XIVe siècle. Vraiment, ils étaient bigrement fortiches en paléontologie, les curetons du Moyen-Âge winktongue.

    Un stégosaure à Angkor


    Dans la jungle du Cambodge, se trouve le temple d'Angkor Vat, bâti il y a 8 siècles. On y trouve des bas-reliefs représentant des scènes de la vie quotidienne des moines ou des mythologies bouddhiste et hindouiste (la 2e vient de la 1ère).

    Mais le plus incroyable de ces bas-reliefs est celui-ci :


    Vous, je ne sais pas, mais mon neveu susmentionné l'identifierait facilement comme étant un stégosaure yes.
    Comment expliquer ça si les dinosaures sont morts il y a des millions d'années wink2 ? N'oubliez pas qu'il n'y avait pas de paléontologue à l'époque, et que par conséquent, les gens du coin avaient très difficilement le moyen de se faire une idée de l'apparence d'un stégosaure à partir de fossiles happy, d'autant plus qu'on peut raisonnablement supposer que les moines avaient autre chose à faire que de chasser le fossile happy. Et pourtant, la gravure au-dessus est celle d'une antilope, un animal qu'on peut retrouver au Cambodge.

    1. Hyams, E., "Dionysius: A Social History of the Wine Vine", p. 28 ; Jackson, R., "Wine Science: Principles and Applications", p. 23; Вахтанг Шутиевич Айба, Аборигенные сорта винограда Республики Абхазия—агробиологическая оценка и перспективы производства [Ayba, V.S., "Indigenous grape varieties of the Republic of Abkhazia: agrobiological assessment and prospects of production"] synopsis de thèse en Sciences Agricoles, 2011. Revenir au texte.
    2. Lewis, D. C., "Dinosaurs in Noah’s vineyard", Creation 37(2):28–29, 04/2015. Revenir au texte.
    « La véritable histoire des dinosaures, épisode 8La véritable histoire des dinosaures, épisode 10 »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Etienne VAN HOLDERBE
    Lundi 27 Janvier à 07:52

    Bonjour,

    Bravo pour ce site!

    M'autoriseriez-vous à citer vos textes et à reproduire vos images (moyennant citations en bonne et due forme bien entendu) dans un livre que j'écris sur la Genèse? Si oui, merci de bien vouloir me donner accès aux chapitres concernant les dinosaures et Noé. Je suis également pasteur et conférencier pour information.

    Merci d'avance,

    Etienne VAN HOLDERBEKE

     

     

      • Lundi 27 Janvier à 18:15

        Bonjour et merci de votre réponse très encourageante ^^.

         

        Je vous autorise bien entendu à reproduire tous les textes et images contenus dans les articles de ce blog. Pour information, les sections "Noé et l'arche du Déluge" et "La véritable histoire des dinosaures" ont été rédigés en utilisant comme "échafaud" des conférences vidéo du Pr Emil Silvestru de Creation Ministries International Canada, auxquelles j'ai rajouté diverses informations par souci de complétude. Un travail de compilation, en sorte.

         

        Que le Seigneur vous bénisse dans votre œuvre.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :