• Dieu a-t-il créé la vie sur d'autres planètes ?

    Sinon, pourquoi l'Univers est-il aussi immense ?

    Votre analyse, M. Spock happy ?

    Nombreux sont les chrétiens qui se débattent avec cette question. Ceux qui croient que la vie est apparue sur Terre par un processus d'évolution, en particulier, estiment que si la vie est apparue sur Terre, elle a dû apparaître au moins une fois sur une des innombrables planètes de notre Univers.

    Même ceux qui croient en la Bible se disent que Dieu a bien dû créer la vie ailleurs, sinon cet Univers serait un affreux gâchis d'espace, et c'est d'ailleurs visiblement la principale raison pour laquelle un chrétien croit éventuellement aux extraterrestres. Toutefois notre raisonnement devrait être basé sur la parole de Dieu plutôt que sur ce que nous pensons, estimons ou croyons qu'Il aie ou eusse fait.

    Primo, il faut garder à l'esprit que si l'Univers est d'une vastitude inimaginable pour nos intellects limités dans le temps et dans l'espace, ce n'est rien pour Dieu. Il peut créer toutes ces galaxies sans nombre en un claquement de doigts (juste qu'Il l'a fait en un jour). Il a créé les astres du firmament "pour séparer le jour de la nuit! Ils serviront de signes pour marquer les époques, les jours et les années, ainsi que de luminaires dans l'étendue du ciel pour éclairer la terre." (Gen. 1:14-15). Nous sommes épatés par tous ces milliards d'étoiles, et nous avons bien raison car si Dieu les a faites, c'est pour qu'elles racontent Sa gloire, il n'est dit nulle part qu'elles ont été faites pour abriter une hypothétique race civilisée supérieure.

    La Bible et les extraterrestres

    On répondra sans doute : "La Bible ne peut pas tout contenir. Il y a plein de choses qui ne sont pas dans la Bible mais qui existent ou ont existé : les hors-bord, les I-Pods, les dinosaures... Si Dieu a créé des êtres humains sur Terre, pourquoi pas ailleurs ?"

    Bon alors, 1ère chose, la Bible parle des dinosaures, juste qu'elle les appelle "dragons" vu que le mot "dinosaure" n'a été créé qu'au XIXe siècle par Richard Owen smile.

    Ensuite, il ne s'agit pas là d'un simple argument par le silence. Quand on comprend bien la fresque du salut tel que décrit par la Bible, on conclut facilement que si la Bible ne mentionne pas les extraterrestres (dans le sens d'êtres d'une autre planète conscients, intelligents et capables de décisions morales comme les petits-gris de Jimmy Guieu), c'est parce qu'ils n'existent pas. À tous les coups, si la Terre devait se voir honorée à un moment donné de son histoire de la visite d'extraterrestres venant d'une lointaine galaxie, on pourrait raisonnablement s'attendre à ce que Dieu, dans Sa souveraineté et Son omniscience, fasse mention dans Sa parole d'un évènement aussi fatidique, car il redéfinirait notre place dans l'Univers yes.

    1. La Bible indique clairement que "la création tout entière soupire et souffre les douleurs de l’enfantement" (Rom. 8:22) sous le fardeau du péché. L'effet de la Malédiction qui a suivi le péché d'Adam était universel. Si ce n'était pas le cas, pourquoi Dieu aurait-il besoin de détruire la Création entière pour faire place à une nouvelle (2 Pi. 3:13, Ap. 21) ? Ainsi, les extraterrestres dans leur lointaine galaxie auraient été affectés aussi par le péché de quelqu'un avec qui ils n'ont rien à voir, ce qui serait purement et simplement injuste de la part du Juge Suprême, et ils se feront détruire de manière tout aussi injuste lors de la fin des temps (2 Pi. 3:10, 12) arf.
    2. Lorsque Dieu le Fils s'est incarné, Il est venu sur Terre non seulement pour racheter l'humanité mais aussi pour réconcilier toute la Création avec Lui-même (Rom. 8:21, Col. 1:20). Toutefois, l'œuvre propitiatoire de Christ à la croix du Calvaire ne peut sauver ces hypothétiques extraterrestres car, pour avoir droit au salut, il faut être descendant d'Adam, pour que Christ puisse être notre goel, notre parent-rédempteur (Es. 59:20). Jésus est appelé "le dernier Adam" car il a existé un 1er Adam (1 Cor. 15:22, 45) - et pas un 1er Vulcanien ni un 1er Klingonien par exemple smile. Un substitut humain sans péché devait prendre sur Lui le châtiment que méritaient tous les péchés de l'humanité de tous les temps (Es. 53:6, 10, Mt. 20:28, 1 Jn. 2:2, 4:10) sans avoir à faire propitiation pour ses propres péchés (Heb. 7:27).
    3. Le sacrifice de Christ ne peut être répété ailleurs pour d'autres êtres car il est mort une bonne fois pour toutes (Rom. 6:10, 1 Pi. 3:18). Il ne va pas se faire recrucifier et reressusciter sur d'autres planètes pour sauver les Romuliens ou les Kree (He. 9:26) happy. Cela est confirmé par le fait que l'Église des rachetés humains du Christ est désignée comme étant la fiancée du Christ (Eph. 5:22-23Ap. 19:7-9) promise à un mariage qui durera pour toute l'éternité. Cette Église a été rachetée par le sang du Christ qui a coulé d'une blessure dans Son flanc, une claire analogie avec Éve qui fut tirée du flanc du 1er Adam. Si l'Église est la fiancée du Christ, le Christ ne sera donc pas polygame yes.
    4. La Bible ne cautionne pas que Dieu rachète une autre espèce que l'être humain, pas plus qu'en ce qui concerne les anges déchus (Heb. 2:16).

     

     

    Worf Rozhenko et Ronan l'Accuseur. Si vous les voyez, dites-leur bonjour de ma part smile 

    Ça passe ou ça casse !

    On essaie parfois de justifier la croyance aux extraterrestres en arguant du fait que Satan est le prince de ce monde, et que donc ça signifie qu'il y a d'autres mondes. Toutefois, c'est une extrapolation sans fondement : en admettant que le mot "monde" signifie "planète" (malgré le contexte), ça ne veut absolument pas dire que les autres mondes en question sont nécessairement habités wink2.

    Il faut aussi savoir que l'expression "les cieux et la terre" de Gen. 1 est ce qu'on appelle un mérisme, à savoir une figure de style où on combine 2 contraires ou 2 extrêmes pour symboliser tout ce qui est au milieu ; par exemple, quand je dis que j'ai fouillé la maison "de la cave au grenier", je veux dire que j'ai fouillé la maison entière. De la même manière, il n'y a pas de mot en hébreu pour désigner l'Univers (contrairement au "kosmos" grec), au mieux un hébreu pouvait dire "le tout" pour le désigner. En lieu et place, les hébreux parlaient donc du ciel et de la terre. Il est clair que des passages du Nouveau Testament comme Rom. 8:18-22 et Heb. 11:3 font référence à la Création dans la Genèse, c-à-d tout ce que Dieu a créé et le moment où le temps tel que nous le connaissons démarra.

    Fra Guy J. Consolmagno

    On utilise parfois aussi Jn. 10:16 pour justifier l'existence des extraterrestres en maintenant que les "autres brebis" sont les extraterrestres. Toutefois, même Guy Consolmagno, astronome jésuite au Vatican qui croit aux extraterrestres, reconnaît qu'"en contexte, ces 'autres brebis' étaient une référence aux Gentils, pas aux extraterrestres"1. L'enseignement de Jésus causait des disputes entre les Juifs, qui croyaient que le salut était pour eux seuls. Jésus réaffirmait là qu'Il serait le Sauveur de toute l'humanité.

    Certains ont une vision intéressante (en surface) de la chose : pour eux, les extraterrestres n'étant pas descendants d'Adam, ils ne sont pas moralement coupables devant Dieu, et donc, quand ils meurent ils ne vont ni au paradis ni en enfer mais cessent purement d'exister, comme les animaux. À première vue, ça a l'air convaincant, puisque les anges déchus eux-mêmes sont intelligents et moralement responsables mais au-delà de tout salut (Heb. 2:16). Toutefois, il ne faut pas oublier que les anges sont des êtres immortels et n'appartenant pas à notre plan physique. En plus, des êtres assez intelligents pour nous visiter en vaisseau spatial doivent être vastement plus intelligents que nos animaux de compagnie. On voit là encore à quel point le fait qu'ils eussent souffert des effets de la Chute, entre autres la mort et, au final, l'éradication quand les cieux se retireront " comme un livre qu’on enroule" (Ap. 6:14), est injuste. Il semble bizarre aussi que des êtres assez intelligents pour créer des super vaisseaux spatiaux n'aient aucune responsabilité morale no.

    La place de l'homme dans l'Univers

    Un argument qui revient souvent est que d'une part, il serait égocentrique de croire que nous sommes seuls dans l'Univers et d'autre part, que l'existence d'extraterrestres vastement intelligents ne remettrait pas en question la place de l'homme créé à l'image de Dieu car le mot "image" signifierait simplement que l'homme est le représentant de Dieu sur Terre. Et pourtant, la parole de Dieu nous informe en Ps. 8:5 que Dieu a fait l'homme "de peu inférieur à Dieu" et qu'Il l'a "couronné de gloire et d'honneur". Elle nous dit que nous avons été créé à l'image de Dieu, selon Sa ressemblance. Mais si une civilisation d'extraterrestres avancés habitant à je ne sais pas combien d'années-lumière d'ici était capable de nous visiter dans leurs soucoupes volantes, ils seraient incomparablement plus intelligents et avancés que nous, qui sommes tout contents après avoir envoyé des hommes sur notre satellite, qui est à "à peine" une seconde-lumière et des poussières d'ici. Ils seraient donc bien plus à l'image de Dieu que nous dans ce sens.

    D'autre part, nous serions nécessairement sous leur domination, même s'ils sont amicaux comme tout, puisqu'ils seraient nécessairement beaucoup plus puissants que nous avec leur super technologie et leur super intelligence. Ce serait un peu comme dans la série Invasion Planète Terre, de Gene Roddenberry, le créateur de Star Trek. Et ce serait surtout en contradiction directe avec la structure d'autorité ordonnée par Dieu quand Il a ordonné à l'humanité de "soumettre" la Terre (Gen. 1:28).

    Une doctrine aux racines extrabibliques

    Les personnes qui croient aux extraterrestres, en général, croient en un univers de plusieurs milliards d'années, et maintiennent que des civilisations extraterrestres plus avancées que nous ont nécessairement dû émerger dans l'Univers pendant tout ce temps-là. Mais ce raisonnement se tire une balle dans le pied.

    Ce qu'il faut comprendre en premier lieu, c'est que l'idée scientifique moderne des millions d'années vient de la croyance selon laquelle les strates sédimentaires sous la terre se sont déposées sur des millions d'années plutôt qu'en un an pendant le Déluge au temps de Noé. Pierre avait déjà prophétisé cette philosophie impie, nommée l'uniformitarisme, en 2 Pi. 3:3-7. Le conflit avec le plan de la rédemption tel que présenté dans la Bible réside en ceci que ces strates sédimentaires contiennent quantité de fossiles révélateurs de mort, de destruction, de sang versé et de maladie, aussi, si on accepte l'idée des millions d'années, avec ou sans l'évolution, l'Évangile est sapé dans ses fondements, et Christ ne nous a sauvé de rien, puisqu'il y aurait eu la mort et la maladie longtemps avant la chute d'Adam.

     

    Rom. 5:12 déclare clairement que le péché et la mort sont entrés dans le monde à cause d'Adam. Il n'y avait pas de mort avant la Chute. Si vous voulez en savoir plus, regardez ici : http://narindra-le-gobelin.eklablog.com/l-evangile-evolution-ou-creation-episode-8-a118410902

    Tournez votre cœur vers Dieu, pas vers les extraterrestres !

    Ps. 19:2 nous explique pourquoi l'Univers est si vaste : "Le ciel raconte la gloire de Dieuet l’étendue révèle l’œuvre de ses mains.". Il y a plusieurs versets similaires dans la parole de Dieu. Le ciel étoilé nous aide à comprendre qui est Dieu et à quel point Il est puissant.

    Il nous rappelle que plus nous en découvrons sur l'Univers, plus nous devrions être époustouflés par Celui qui l'a créé. En d'autres termes, quand nous regardons le ciel étoilé, plutôt que de nous demander s'il y a de la vie intelligente quelque part par là , nous ferions mieux de méditer sur Celui qui a fait tout ça rien que pour nous dans Son amour ^^.

    Pourrait-il y avoir de la "vie primitive" ailleurs ?

    Quoique le plan de la rédemption exclue la possibilité d'une vie intelligente ailleurs, qu'en est-il de la possibilité de trouver des bactéries dans l'espace ? En fait, il est possible que Dieu ait créé des bactéries extraterrestres, mais très peu probable. À quoi ça servirait d'abord ? Le but de la Création entière concerne l'être humain ; les êtres vivants de la biosphère merveilleusement équilibrée de notre planète font partie du grand système qui pourvoit à tous nos besoins matériels sur cette Terre. 

    Quand on estime avoir trouvé une bactérie dans l'espace, les merdias la montent en épingle comme une preuve que la vie a "simplement évolué" (et en général quand on s'aperçoit que ce n'est pas le cas ils accordent un tout petit entrefilet à la rétractation). Le truc, c'est que dans ces moments-là, le type d'ADN de la bactérie est typiquement terrestre, ce qui prouve qu'elle est arrivée là où on l'a trouvée par contamination (une personne aux mains crasseuses qui touche la carlingue de la navette, ou une sonde qui aura atterri précédemment à l'endroit en question, par exemple) ou par des fragments de roche terrestre qu'une météorite aura éjecté dans l'espace.

    Mars Rover parcourant la surface de Mars à la recherche de traces d'eau.
    Les chercheurs évolutionnistes cherchent ardemment des traces de vie microscopique , engloutissant un budget qui serait mieux utilisé n'importe où ailleurs ou presque beurk 

     

    1. Consolmagno, G. G. , "Humans are not God’s only intelligent works", 03/01/2006. Revenir au texte.

    votre commentaire
  • Extraterrestres et occultisme


    Dans l'article précédent, je mentionnais que les extraterrestres ne peuvent exister en aucun cas si on tient compte de la grande fresque de la rédemption telle que présentée dans la parole de Dieu. Le souci, c'est qu'il y a des tripotées de gens de la plus sincère bonne foi qui affirment avoir vu des OVNIs voire s'être fait enlever par des extraterrestres. Qu'est-ce qu'un chrétien doit en penser ?

    Avant toute chose, je crois qu'il est indispensable de faire remarquer qu'avec l'endoctrinement évolutionniste dans les établissements d'enseignement public, avec le matraquage médiatique asséné par ce système impie, nous sommes littéralement conditionnés pour voir des OVNIs partout, et pour que soit insufflée en nous une croyance aux extraterrestres qui confine au fanatisme religieux. Tous les jours, des gens voient des choses dans le ciel qu'ils n'arrivent pas à expliquer, mais ça ne signifie pas pour autant que ce sont des vaisseaux extraterrestres.
    Il y a bien un complot derrière tout cela, mais il vient de forces spirituelles qui cherchent à évincer le Dieu Créateur de sa place légitime dans le cœur des gens, ainsi que la véracité de Sa parole - et à miner l'Évangile dans ses fondements par la même occasion.

    L'Apôtre Paul a dit : "Mais l'Esprit dit expressément que, dans les derniers temps, certains abandonneront la foi pour s'attacher à des esprits trompeurs et à des doctrines de démons" (1 Tim 4:1)

    Je sais qu'il n'est pas évident d'aller à contre-courant de la culture populaire, mais nous les chrétiens devons témoigner de la vérité, et surtout ne pas nous laisser tromper par des manifestations puissantes qui viennent de la dimension spirituelle : le Seigneur Jésus Christ nous a prévenu : "car de prétendus messies et de prétendus prophètes surgiront; ils feront de grands prodiges et des signes miraculeux au point de tromper, si c'était possible, même ceux qui ont été choisis. Voilà, je vous l'ai annoncé d'avance." (Mt. 24:24-25)
    Le nombre de témoignages de personnes ayant vu ou interagi avec des extraterrestres ou des OVNI va augmentant, et les gouvernements du monde, le Vatican y compris, sont de plus en plus nombreux à prendre position envers la véracité du phénomène, mais nous devons nous rappeler que le penchant de l'humanité est à l'éviction et au rejet de Dieu à n'importe quel prix. "Le cœur est tortueux plus que tout, et il est méchant : Qui peut le connaître ?" (Jer. 17:9)

    Le problème, voyez-vous, c'est que la plupart des gens donnent à leurs expériences personnelles plus d'autorité qu'à la parole de Dieu. Or, même nos sens peuvent être trompés. C'est l'expérience qui devient le filtre pour tout analyser plutôt que la Bible, alors que c'est à la parole de Dieu que nous devrions donner ce rôle puisqu'elle est la vérité  (Jn. 17:17) ! Elle est la seule source qui nous permette de discerner spirituellement ce genre de choses (1 Cor. 2:14).

    Ce témoignage d'un certain Bill D. au sujet de tentatives d'enlèvements extraterrestres avortées sur sa personne pourrait bien vous intéresser :
    "Durant les 4 dernières années, j'ai eu 3 "rêves" où je me suis senti tourmenté par ce que je ne peux décrire que comme des démons, et les symptômes étaient similaires, avec notamment la paralysie et le mutisme. Tout ce que je pouvais faire dans cette situation était de prier mentalement au nom de Jésus pour être délivré. Je sentais à ce moment-là la "présence" me quitter et je m'éveillais. À ce jour, je ne sais pas si c'étaient de simples paralysies du sommeil ou de vrais cas de possession démoniaque."


    Gary Bates

    Il ressort clairement des témoignages des personnes atteintes de paralysie du sommeil que ce genre de choses ne se résume pas juste à de simples cauchemars.
    L'évangéliste créationniste et spécialiste du paranormal Gary Bates a eu affaire à des dizaines de personnes qui ont eu des expériences similaires - certains ayant rencontré des "visiteurs extraterrestres". Apparemment, ça dépend de ce par quoi ils se font le plus facilement avoir, et les chrétiens ne sont pas nécessairement immunisés à ces expériences (ce n'est pas parce qu'on se dit chrétien que le diable ne tentera pas le coup, loin de là frown). Plusieurs chercheurs ont déclaré qu'une explication naturaliste est impossible : les ressemblances frappantes entre ces expériences, les choses que les gens disent que ces entités leurs ont dites, le fait qu'elles puissent toutes être arrêtées par le nom de Jésus Christ, tout cela indique clairement que l'explication est surnaturelle. En fait, Bill D. n'était pas encore chrétien au moment où il a vécu ces expériences, mais il connaissait un peu les "choses du Christ" car il allait à l'église avec sa femme avant ça.


    Pr. Jacques Fabrice Vallée

    Les extraterrestres, ainsi que, si on remonte dans l'histoire, les fées, les elfes, les lutins, les gnomes et les gobelins [he] sont tous, en réalité, des manifestations des puissances impies du monde spirituel, déguisées selon les croyances du moment, et cela, même des savants non-religieux l'admettent. Jacques Vallée, ufologue respecté dans le monde entier, en a dit :
    "ce qui a lieu lors d'une rencontre avec des ovnis est un contrôle des croyances humaines, un contrôle de la relation entre notre conscience et la réalité physique, ce contrôle a été fort à travers l'histoire et c'est d'une importance secondaire s'il assume la forme d'apparitions de visiteurs venus de l'espace."


    John A. Keel

    En fait, cette duperie va si loin que, juste après que Spielberg ait sorti son film "Rencontre du 3type, l'apparence des extraterrestres dans les apparitions postérieures était très proche de celle du "Mr Gray" si emblématique aujourd'hui, alors qu'elle était très différente avant. L'évolution de cette apparence peut être consultée dans "The Mammoth Encyclopedia of Extraterrestrial Encounters", pour ceux que ça intéresse. L'auteur et journaliste non-religieux John Keel aussi associe fortement les OVNIs et l'occulte, il a notamment écrit :
    "Le diable et ses démons peuvent, selon la littérature, se manifester sous presque n'importe quelle forme et peuvent physiquement imiter n'importe quoi, d'un ange à un horrible monstre aux yeux rougeoyants. D'étranges objets et entités se matérialisent et se dématérialisent dans ces histoires, tout comme les ovnis et leurs splendides occupants apparaissent et disparaissent, marchent à travers les murs et autres performances surnaturelles. [...] Les manifestations et les occurrences décrites dans cette imposante littérature sont similaires, si ce n'est entièrement identiques, au phénomène des ovnis lui-même. Les victimes de démonomanie [possession démoniaque] souffrent des mêmes symptômes médicaux et émotionnels que les gens qui sont entrés en contact avec des ovnis."1


    "Mr Gray", comme l'appelle Stephen King dans "Dreamcatcher"

    Il y a très peu de preuves physiques permettant d'affirmer que les victimes d'"enlèvements extraterrestres" aient réellement été enlevés dans un vaisseau spatial. Personne, par exemple, n'a ramené une serviette ou un boulon d'un vaisseau spatial en souvenir, etc. smile. Comme l'a dit le sage roi Salomon : "il n’y a rien de nouveau sous le soleil" (Ec. 1:9) et les explications les plus simples sont souvent les meilleures. En l'occurrence, l'idée que les victimes se soient vues implanter les faux souvenirs les plus inouïs par le moyen de l'hypnose est bien plus plausible. C'est quelque chose que même les hypnotiseurs humains arrivent à faire, alors pourquoi pas a fortiori de puissants anges déchus ? Déjà, je suppose que chacun de nous a déjà fait un de ces rêves où on a vraiment l'impression de tomber, et où le corps est agité d'un violent soubresaut au moment où on tombe dans le rêve, et bien là, c'est pareil mais à une autre échelle. En tout cas cette hypothèse correspond merveilleusement au "temps manquant" dont les victimes n'arrivent pas à se souvenir, ainsi qu'au fait que plusieurs ne se souviennent pas de leur expérience avant de se trouver de nouveau sous hypnose.

    Les êtres spirituels, à savoir Dieu et les anges, ont le pouvoir de traverser les dimensions, et ils peuvent se manifester physiquement dans notre plan d'existence. C'est un vaste sujet de discussion, qui mériterait tout un article, que je publierai si Dieu le veut bien, mais c'est que je peux déjà dire, c'est que la manière dont la plupart des gens imaginent les anges, à savoir des êtres spirituels éthériques qui ne prennent jamais de substance matérielle, n'est pas biblique. Ainsi, les 3 visiteurs qu'Abraham a accueillis étaient une théophanie (une manifestation physique de Dieu) et ils ont mangé avec Abraham. Faut-il en conclure qu'ils avaient des estomacs et des appareils digestifs ? Il est plus cohérent de penser qu'ils émanaient d'une autre réalité, différente de la nôtre, une dimension qui interagit avec la nôtre, et que cette dimension s'appelle le monde spirituel. Et il n'est pas anodin de remarquer que les prétendus ovnis accomplissent des choses physiquement impossibles (ils se fondent l'un dans l'autre, ils amorcent des virages en épingle à cheveux sans ralentir, etc.)

    Les anges déchus peuvent-ils manipuler la matière ? Ils sont clairement incapables de créer la matière ou la vie à partir du néant, ça c'est sûr, seul Dieu peut faire ça. Toutefois, l'épisode où le bâton de Moïse changé en serpent affronte ceux de Jannès et Jambrès, sorciers du pharaon (Ex. 7:10-13), semble indiquer qu'ils sont capables de manipuler la matière. Bien sûr, ça pourrait aussi être de la simple prestidigitation ou une simple illusion, mais d'un autre côté la Bible ne le mentionne pas, et le bâton de Moïse a englouti la verge des 2 hiéroglyphites, or on imagine mal un vrai serpent engloutir une simple illusion.

    Pour finir, il faut aussi mentionner une cause beaucoup plus prosaïque aux témoignages d'apparitions d'ovnis, et je le ferai au moyen d'une anecdote. Quand j'étais petit, je regardais parfois l'émission "Mystères", animée par Jean-Pierre Foucault, avec mes parents. À un moment, ils ont publié les témoignages concordants de plusieurs personnes déclarant avoir vu un ovni noir triangulaire, avec une douzaine de mètres d'envergure. Quelques mois plus tard, on annonçait la mise en service du F-117A : ce que ces braves gens avaient vu n'étaient que les 1ers essais secrets de cet avion furtif ^^.

    1. Keel, J., Operation Trojan Horse, Illuminet Press, p. 192, 199. Revenir au texte.

    votre commentaire
  • Consommation d'énergie faramineuse et grains de poussière atomiques


    Que la raison soit avec vous !


    Les films d'extraterrestres sont parmi les plus côtés du box-office (Avatar, Star Wars, Star Trek, Independence Day, Men in Black, etc.). Mais comme je l'ai déjà dit et répété, l'idée qu'une vie intelligente sur d'autres planètes est anti-biblique, d'autant plus qu'elle présuppose l'évolution néo-darwinienne. Et bien figurez-vous qu'elle est aussi anti-scientifique wink2.

    Les distances entre les étoiles sont littéralement astronomiques. Rien que le système stellaire le plus proche du nôtre, Alpha du Centaure, est à 4,37 années-lumière, soit 41 343 392 165 178 096 km, d'ici. Qui plus est, nous savons grâce à la théorie de la relativité générale d'Einstein que toute masse augmente à mesure qu'elle approche de la vitesse de la lumière, augmentant encore les besoins en énergie pour l'accélération. Cette augmentation est donnée par le facteur de Lorentz  γ=1/√(1-v²/c²) où v est la vélocité relative entre l'æther et l'objet et c la vitesse de la lumière. Ce facteur est de 2 à 90% de la vitesse de la lumière, 7 à 99%, 22 à 99,9%, mais approche de l'infini au fur et à mesure qu'on s'approche de c.
    Toutefois, les problèmes avec les voyages interstellaires commencent bien avant happy.

    Imaginons un petit vaisseau extraterrestre de 10 t (le module lunaire Apollo pesait 15 t). L'énergie qu'il faudrait pour le pousser à 100 000 km/s (1/3 de la vitesse de la lumière) est donnée, de manière assez précise pour notre propos, par une formule de physique newtonienne classique :
    E=1/2mv²
     =1/2 x 10 000 kg x (100 000 000 m)²
     =50 exajoules (un exajoule fait 1018 joules)

    Cela est égal à la consommation d'énergie de l'humanité entière sur un mois oh1 !!!  Comment voulez-vous obtenir pareille quantité d'énergie, alors qu'on ne parle là que d'un tiers de la vitesse de la lumière, et ce sans compter qu'il faut de l'énergie en plus pour accélérer la masse supplémentaire de la source hypothétique de toute cette énergie arf?


    Dans vos gueules, les aliens !

    L'antimatière, peut-être ? C'est la seule possibilité possible puisqu'elle peut annihiler par contact la matière, avec une conversion totale en énergie (la matière est de l'énergie gelée) selon la célèbre formule d'Einstein E=mc². Une annihilation parfaite de 500 kg de matière par la même masse d'antimatière produirait :
    10 000 kg x (300 000 000 m/s)²=90 exajoules
    Mais pas si vite ! Il faudrait à peu près la même quantité d'énergie pour freiner notre petit vaisseau au moment où il s'approche de la Terre, et ils sont déjà à court de carburant happy alors qu'on n'a même pas encore pris en compte l'énergie supplémentaire que doivent requérir des manœuvres complexes smile ! Qu'est-ce que ça doit être avec un vaisseau de la taille d'une ville comme le vaisseau-mère dans Independance Day hehehe !
    Ce n'est pas pour rien qu'on appelle ça de la science-fiction winktongue !


    Houston, on a un problème de taille happy

    Et encore, la série noire n'est pas finie pour nos frères de l'espace happy. Ils doivent éviter les grains de poussière, voire les écaillures de peinture, eeeet oui happy. Même nos propres vaisseaux sont endommagés par des impacts à une vitesse d'à peine 10 km/s (voir l'image ci-dessous). Or, notre vaisseau voyage 10 000 fois plus vite, ce qui fait qu'un impact lui causerait des dommages 100 millions de fois plus importants.
    Imaginons qu'il heurte un truc aussi léger qu'un flocon de neige (3 mg) à cette vitesse. L'énergie dégagée par un impact à cette vitesse est donnée là encore par la formule E=1/2mv², soit
    1/2 x 0,000003 g x (100 000 000 m/s)²=15 gigajoules. À titre de comparaison, l'explosion d'un gramme de dynamite produit 1 kcal, donc, si on fait le calcul, c'est équivalent à l'explosion de 3,6 t de dynamite shocked !
    Il faut bien relâcher cette énergie quelque part, où elle explosera tout sur son passage. Je serais curieux de savoir quel genre de déflecteur permet de faire ça, alors qu'on ne parle là que de l'impact d'un flocon de neige à un tiers de la vitesse de la lumière smile. Si l'objet en question pèse un kg, alors là, tous aux abris ! L'impact équivaut à l'explosion d'une bombe H !!! Qu'est-ce qu'on fait si on rencontre un champ d'astéroïdes, Pr. Tournesol happy ?
    Et juste au cas où quelqu'un est tenté de répondre qu'il y a peu de chances de rencontrer un grain de poussière dans l'immensité de l'Univers, sachez qu'il y a en moyenne 100 000 grains de poussière par km3 d'espace. Pour la distance Terre-Lune, par exemple, c'est négligeable, mais quand on voyage sur des années-lumière, la probabilité d'en rencontrer au moins un est proche de 1. Et un bouclier déflecteur à la Star Trek ne servirait pas à grand-chose car il faudrait que l'ordinateur soit capable de le détecter à 100 000 km de distance happy.


    Une écaillure de peinture a laissé ce cratère sur le pare-brise de la navette spatiale Challenger.

    Quoi qu'en pensent les fanatiques des extraterrestres, il est impossible de contourner ou de passer outre les lois de la physique. Or, il faudrait pouvoir le faire pour voyager à la vitesse de la lumière, voire plus vite happy. Les problèmes que nous avons développés ci-dessus sont insurmontables, alors appréciez autant que vous voulez les œuvres de fiction, mais pour ce qui est de la vérité, mieux vaut se référer à la parole de Dieu cool.

    1. D'après Wikipedia, une source valide pour les questions non-sujettes à controverse mais nulle pour ce qui concerne les choses conservatrices ou bibliques, "en 2008, la consommation totale de la planète a été de 474 exajoules, avec de 80% à 90% venant de combustibles fossiles.Revenir au texte.

    votre commentaire
  • g


    Alfa Romeo Disco Volante. Ah zut, c'est vrai, ça n'a rien à voir avec le sujet qui nous occupe hehappyclown !

    Dans l'épisode précédent, nous avions parlé des problèmes insurmontables que des extraterrestres hypothétiques rencontreraient dans leurs voyages interstellaires en soucoupe volante. Il y en a toutefois un autre, que je n'ai pas introduit dans l'épisode précédent parce qu'il mérite tout un article, et ce problème s'appelle g (à ne pas confondre avec G wink2). Derrière cette petite lettre se cache l'accélération due à la gravité. Sous la 2loi de Newton, Force = masse x accélération. On l'utilise parce que le poids est proportionnel à la masse tandis que l'accélération est inversement proportionnelle. C'est d'ailleurs ce qui explique pourquoi les 2 boulets tombent en même temps dans la légende urbaine de Galilée en haut de la tour de Pise.

    À la surface de la Terre, g est d'environ 9,80665 m/s/s, mais nous arrondirons à 10 pour des raisons pratiques évidentes wink2. Comme vous le savez, l'accélération, c'est le changement de vélocité, à savoir n'importe quel changement de vitesse et/ou de direction. À la surface de la Terre, la vitesse d'un objet qui tombe augmentera de 10 m/s à chaque seconde.

    Les g élevés sont de vrais problèmes pour les astronautes et les pilotes de compétition et d'avions de chasse ou de combat. Les dommages causés dépendent de la durée et de la direction. Plusieurs coureurs d'Indianapolis ont subi des impacts supérieurs à 100g sans dommage sérieux1. Mais il s'agit là d'une force qui ne s'applique que sur une fraction de seconde. Des forces de beaucoup moindres peuvent être fatales si elles sont appliquées ne serait-ce que pour une minute.

    La direction aussi est importante. Les accélérations qui font le plus de mal sont celles vers le bas, quand tout le sang remonte à la tête et aux yeux. La limite est de -3g (le signe - est là parce que l'accélération se fait vers le bas). Celles qui en font le moins sont celles vers l'avant, quand les yeux vous rentrent dans les orbites, comme quand une voiture accélère ou qu'un astronaute assis à l'horizontale décolle. C'est celle qu'on ressent dans les décélérations quand on est assis dans un siège orienté vers l'arrière. Une personne ordinaire peut supporter jusqu'à 17g avant de perdre conscience ou subir des dommages à long terme2. En général, ce sont les accélérations "horizontales", ou plutôt celles perpendiculaires à la colonne vertébrale, qui sont les moins dangereuses.


    Col. John Paul Stapp

    Dans les années 40 et 50, le chirurgien militaire John Paul Stapp a étudié les effets d'accélérations massives en s'utilisant comme cobaye3. Il a montré que le corps humain peut survivre à des accélérations très supérieures aux 18g communément acceptés à l'époque. Dans un test, il a survécu à 46,2g sur une fraction de seconde et plus de 25g sur 1,1 s. Mais en même temps, ce n'est pas comme s'il s'en était sorti frais comme un gardon : ses auto-tests lui ont valu des commotions, des côtes cassées et des dommages permanents de la vision, mais il a quand même vécu jusqu'à 89 ans. Ses tests héroïques ont permis de construire de meilleurs harnais pour les pilotes, capables d'aider le corps humain à supporter des accélérations plus fortes. Il a aussi montré qu'un pilote avait plus de chances de mourir d'un accident de voiture que dans un accident d'avion (si Youri Gagarine avait su...), ce qui a fait de lui un des principaux porte-paroles du port de la ceinture de sécurité wink2.

    galien

    Bon d'accord, je sors...

    OK, vous devez vous demander ce que ça peut bien avoir à voir avec les extraterrestres à la fin, sacré bon sang mad !
    On va de nouveau faire un peu de physique, désolé d'avance pour les immatheux ^^, je mettrai les conclusions intéressantes en gras. Reprenons l'exemple du petit vaisseau qui va à un tiers de la vitesse de la lumière que nous avions pris dans l'épisode précédent.

    25g (env. 250 m/s/s) est bien au-delà de ce qu'un organisme humain peut supporter plus de quelques secondes, mais admettons un instant que nos frères de l'espace aient une constitution plus robuste que la nôtre smile et prenons cette valeur comme limite. Combien de temps faudrait-il à cette accélération pour atteindre la vitesse de croisière de notre vaisseau extraterrestre ?

    Cela est donné par la formule toute simple pour une accélération constante (un cas spécial de amoyen=Δv/Δt, ou vf-vi/t pour ceux qui veulent pinailler ^^) :
    v=at
    ou t=v/a
    c.-à-d. t=100 000 000 m/s / 250 m/s/s
    t= 400 000 s oh

    Et sachant qu'un jour fait 86 400 s, ça prendrait 4 jours et demi pour atteindre la vitesse de croisière shocked !

    D'accord, ce n'est sans doute pas un problème pour un voyage interstellaire. Le problème, c'est si le vaisseau a besoin de piler pour éviter un choc frontal inattendu. Pour s'arrêter, il faudrait pareillement 4 jours et demi, à 25g, une valeur très dangereuse shocked !


    En comparaison, pour passer de 0 à 100 000 km/s en 10 s prendrait une accélération de :
    a=v/t
     =100 000 000 m/s / 10 s
    = 10 000 000 m/s
    = 1 million de g oh !

    On peut aussi calculer la distance d'arrêt : puisqu'il faut 400 000 s pour passer de 0 à 100 000 km/s à 25g, et vice-versa, on peut calculer la distance parcourue pendant ce temps, en commençant par la vitesse initiale v:
    d=vit + 1/2at²
     =100 000 000 m/s x 400 000 s + 1/2 x -250 m/s x 400 000 s² (le signe négatif est là parce qu'on ralentit)
     =20 000 000 000 000 m

    La distance d'arrêt est de 20 milliards de kilomètres oh ou 133 UA (une UA est la distance moyenne de la Terre au Soleil soit 150 millions de km).
    Même la planète naine Pluton n'est qu'à 49 UA, autrement dit, la distance de freinage serait supérieure au diamètre de l'orbite de Pluton ! Ça doit être pratique happy !


    Et pour tourner alors ?

    Ici, l'accélération fait un angle avec la direction du mouvement.
    Un exemple : la Lune gravite autour de la Terre, en d'autres termes, elle accélère constamment vers le centre de gravité de la Terre, pour approximer un peu. On appelle ça l'accélération centripète (vers le centre). La force requise est une force centripète. Cette accélération est presque à angle droit de la direction du mouvement en tous temps, ce qui cause une orbite elliptique quasi-circulaire. De la même manière, la Terre accélère constamment vers le centre de gravité du Soleil. La question se pose donc : quelle accélération notre petit vaisseau extraterrestre devrait subir pour tourner ?

    Vous avez sans doute déjà vécu un moment en voiture où le conducteur prend un virage serré et où vous vous retrouvez la joue collée à la vitre. Et plus le virage est serré, plus le conducteur va vite, plus l'effet est prononcé. Ce n'est pas pour rien que certains virages comportent un panneau signalant la vitesse à ne pas dépasser. Et si on conduit à une vitesse nettement supérieure à celle indiquée, on court le risque de voir la friction des pneus ne pas fournir une force centripète suffisante, et ça dérape (ou ça bascule) littéralement.

    Pour en revenir à notre vaisseau, il existe une formule simple pour calculer l'accélération d'un objet se déplaçant sur un cercle de rayon r :
    a=v²/r

    Dans notre cas, on autorise une accélération maximum de 25g, le rayon de braquage sera donc de :
    r=v²/a
     =(100 000 000 m/s)² / 250 m/s
     =40 000 000 000 000 m oh
    Le rayon de braquage sera donc de 40 milliards de kilomètres, soit 267 UA oh, plus de 2 fois le diamètre de l'orbite de Pluton ! Notre vaisseau sera donc incapable d'éviter les obstacles avec des virages plus serrés que ça smile. S'il prend un virage aussi "serré" que l'orbite de la Terre, il devra supporter 67 000 g oh !


    Bref, je l'ai dit et je le répète, les extraterrestres ne peuvent en aucun cas avoir quitté leur confortable planète entre Aldébaran et Bételgeuse pour nous rendre visite, car ils sont incapables de contourner les lois de la physique. Les gadgets de fiction sortis de nulle part comme les suppresseurs d'inertie de Star Trek voire le Tardis sont précisément ça : des gadgets de fiction. Alors gardons les pieds sur cette magnifique Terre que Dieu a créée par amour pour nous cool.


    Vers l'infini... et pas plus loin he !

    1. Human Tolerance and Crash Survivability, ftp://ftp.rta.nato.int/PubFullText/RTO/EN/RTO-EN-HFM-113/EN-HFM-113-06.pdf,01/01/2012. Revenir au texte.
    2. Centrifuge Study of Pilot Tolerance to Acceleration and the Effect of Acceleration on Pilot Performance, ntrs.nasa.gov/, 16/01/2012. Revenir au texte.

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique