• Les différents points de vue


    Gen. 6:1-7 : "Lorsque les hommes eurent commencé à se multiplier à la surface de la terre et que des filles leur furent nées, les fils de Dieu virent que les filles des hommes étaient belles et ils en prirent pour femmes parmi toutes celles qu'ils choisirent. Alors l'Eternel dit: «Mon Esprit ne contestera pas toujours avec l'homme, car l'homme n'est que chair. Il vivra 120 ans.» Il y avait des géants [Néphilim] sur la terre à cette époque-là. Ce fut aussi le cas après que les fils de Dieu se furent unis aux filles des hommes et qu'elles leur eurent donné des enfants. C’étaient les célèbres héros de l'Antiquité.  L'Eternel vit que les hommes commettaient beaucoup de mal sur la terre et que toutes les pensées de leur cœur se portaient constamment et uniquement vers le mal. L'Eternel regretta d'avoir fait l'homme sur la terre et eut le cœur peiné. L'Eternel dit: «J'exterminerai de la surface de la terre l'homme que j'ai créé, depuis l'homme jusqu'au bétail, aux reptiles et aux oiseaux, car je regrette de les avoir faits."


    Croyez-le ou non, mais ces versets ont fait couler pas mal d'encre et ont échauffé pas mal d'esprits. Les fanatiques d'extraterrestres et autres partisans du néo-evhémérisme soutiennent mordicus que les fils de Dieu, voire les Néphilim, étaient en fait des extraterrestres qui auraient été visiter notre "bonne vieille" Terre :alien: . Zechariah Sitchin et Erich von Däniken, pour ne citer qu'eux, croient que ces extraterrestres ont copulé avec des femmes et/ou des humains génétiquement modifiés ou des créatures pré-humaines pour superviser l'évolution de l'humanité. Ces affirmations fracassantes, qui font irrésistiblement penser à un scénario de la prochaine saison de la série "Agents of S.H.I.E.L.D.", sont basées sur une interprétation du texte clairement erronée. Ils disent par exemple que l'expression "fils de Dieu" désignait simplement, dans la bouche des auteurs "primitifs" qui ne comprenaient pas la technologie, ces visiteurs. Toutefois, l'unité de la Bible, le test biblique (où on compare des passages avec d'autres pour s'assurer qu'ils ne soient pas utilisés hors contexte) et la manière dont les expressions sont utilisés de la même manière dans toute la Bible ne cautionnent pas qu'une expression particulière soit utilisée différemment de ses autres occurrences.

    Le texte lui-même réfute cette idée d'"auteurs primitifs" qui n'est jamais qu'une émanation du snobisme chronologique qui a cours en notre époque ! Dans les 1ers chapitres de la Genèse, nous pouvons lire que Dieu a créé des êtres humains parfaitement formés et intelligents. Adam s'est même tapé le boulot de nommer toutes les espèces d'animaux terrestres des champs en un jour (Gen. 2:19-20). Dans les chapitres suivants, nous voyons que la progéniture d'Adam comprenait des fabricants d'instruments de musique et des forgerons (Gen. 4:21-22), ce qui démontre qu'ils n'étaient pas primitifs. Bref, la Bible est pleine de détails qui montrent que, avant les faits relatés en Gen. 6, l'homme était déjà parfaitement humain, extrêmement intelligent, et qu'il accomplissait des rites religieux, des faits que les fanatiques des extraterrestres ignorent purement et simplement. Ils nient la véracité des passages précédents mais n'ont pas de problème avec le passage sur les Néphilim, et pourtant leur interprétation ne peut être bonne si on fait preuve de logique et qu'on accepte la véracité de toute la Genèse plutôt qu'un passage sélectionné arbitrairement.

    Toutefois, il ne faut pas se leurrer, même chez les chrétiens, le sens de ce passage est la cause de nombre de débats enflammés. On peut résumer ce salmigondis en 4 points de vue principaux :

    Les anges déchus

    Gen. 6 est en quelque sorte un prélude au Déluge, expliquant la raison pour laquelle Dieu a envoyé cette catastrophe mondiale. Il est intéressant de remarquer que si les "frères de l'espace" ont dit à leurs contacts terrestres que le Déluge était un évènement historique, ils l'ont récupéré en prétendant que c'est eux qui l'ont déclenché.

    Qui plus est, certains commentateurs chrétiens pensent qu'une autre raison pour laquelle Dieu a envoyé le Déluge était pour éradiquer la progéniture de l'union entre les fils de Dieu (qui seraient donc des anges déchus) et les filles des hommes, à savoir les Néphilim.

    Le meilleur argument pour ce point de vue vient d'une lecture toute simple du texte.
    Le terme "fils de Dieu", en hébreu, est "bene elohim". Il est utilisé 5 fois dans l'Ancien Testament : 2 fois en Gen. 6, et une fois de chaque en Job. 1:6, 2:1, 38:7. Dans ces 3 autres passages, le terme désigne clairement des anges, il n'y a donc pas de raison pour qu'il n'en soit pas de même en Gen. 6. D'aucuns disent qu'on le retrouve aussi en Os. 1:10, mais en fait ce n'est pas la même description puisque ça désigne spécifiquement les Israélites comme étant les "fils du Dieu vivant". Il ne faut pas recourir aux exceptions s'il n'y a pas de bonne raison de le faire, et en l'occurrence il n'y a aucune raison scripturaire de le faire. Les anges sont décrits comme étant les fils de Dieu car ils ont été directement créés par Dieu.
    En contraste, les filles des hommes sont "benoth adam" en hébreu. Si les fils de Dieu avaient été des humains comme certains l'affirment, le texte les aurait appelé bene adam smile, mais il établit une claire distinction entre la progéniture des humains et ceux qui ont été directement par Dieu. Dans le Nouveau Testament, Adam est appelé fils de Dieu car il a été directement créé par Dieu. Le Nouveau Testament appelle aussi plusieurs fois les chrétiens des fils de Dieu (Rom. 8:14, Gal. 3:26), mais ça se tient puisque les chrétiens sont nés de "nouveau" et qu'ils sont une "nouvelle création en Christ" (2 Cor. 5:17). De même manière, en Ps. 29:1 et 89:6, l'expression "fils du puissant" ("bene elim") est aussi utilisée pour décrire les anges.

    Ce point de vue est très répandu, il était celui des rédacteurs de la Bible des Septante (une version grecque de l'Ancien Testament datant d'environ 250 av. J.-C., elle est celle que les Apôtres citent dans le Nouveau Testament), des anciens interprètes juifs, de l'historien juif Flavius Josèphe, des auteurs du début du christianisme, de nombreux apologistes chrétiens respectés, de Pierre Gilbert,... et le mien ^^.

    La plus grosse objection qu'on puisse y faire est que les anges sont censés être des êtres spirituels qui ne peuvent pas de relations sexuelles avec les humains. Mais comme nous l'avons déjà vu dans l'article sur le rapport entre extraterrestres et occultisme, ils peuvent très bien se manifester sur le plan physique.
    Remarquez qu'en Mc. 12:24-25 (ou Mt. 22:29-30), Jésus ne dit pas que les anges sont incapables de procréer, mais que les anges dans le ciel, autrement dit ceux qui obéissent à Dieu, ne le font pas.

    On parle souvent de "discuter sur le sexe des anges" pour parler d'une discussion stérile, mais la Bible ne dit pas que les anges n'ont pas de sexe. C'est encore une extrapolation sans fondement de la déclaration de Jésus plus haut : Il a juste dit que les croyants ne se marieront pas et qu'ils ne seront pas donnés en mariage, comme les anges. Dans tous les récits bibliques où un ou des ange(s) apparai(ssen)t physiquement, ils sont décrits par la Bible comme des hommes (par ex. Gabriel ou Michel). Soit dit en passant, si des anges trompeurs apparaissent sous la forme d'extraterrestres, les expériences des victimes d'enlèvements extraterrestres suggèrent que les anges déchus peuvent aussi se manifester physiquement sous la forme de femmes.

    Le but de Dieu dans l'institution du mariage était de peupler toute la Terre par la procréation (un but qui est loin d'être atteint, quoi que les élites satanistes en disent). Chaque ange a été créé surnaturellement, ils n'ont donc pas besoin de procréer, et nous serons comme eux dans les nouveaux cieux et la nouvelle Terre, c'est tout. Nous serons, en tant qu'Église, "mariés" à Christ, pour les siècles des siècles. Les êtres humains ont une identité et ils ne la perdront pas, et même les anges sont identifiés comme étant des individus, or notre sexe est partie intégrante de ce que nous sommes (d'où le fait que les gens qui changent de sexe pour le plaisir pèchent).

    Ce point de vue est clairement provocateur, et nombreux sont ceux qui n'arrivent pas à l'accepter. C'est à partir du Vsiècle que ce point de vue a commencé à être vraiment attaqué, par des théologiens qui soutenaient mordicus que des anges déchus ne peuvent avoir d'enfants avec des humaines. Mais les tenants du point de vue des anges déchus font justement remarquer que des anges apparaissent dans des corps physiques, comme les 3 visiteurs qui sont venus manger chez Abraham (Gen. 18:1-15). Ils devaient avoir les appareils digestifs nécessaires pour ce faire. D'ailleurs, ces mêmes anges sont allés à Sodome, et ils étaient tels qu'ils ont réveillé des envies perverses de relations homosexuelles chez les gens du coin (d'où l'étymologie du mot "sodomie").

    Les Séthites

    Ce point de vue est surtout populaire dans les pays anglo-saxons. Il a été promu par H. C. Leupold1 et entre autres tenants de ce point de vue se trouve Ellen G. White. Pour ceux qui adhèrent à ce point de vue, les "fils de Dieu" de Gen. 6 sont les descendants de Seth qui craignaient Dieu, et les "filles des hommes" des descendantes de Caïn le meurtrier. Ce point de vue se base sur Gen. 4:25-26, comme il y est dit que les hommes ont commencé à invoquer Dieu après la naissance du fils de Seth, les tenants de ce point de vue en ont déduit que cette lignée était pieuse.


    Certains apologistes chrétiens pensent que le mot traduit par "invoquer" dans ce passage a été mal traduit et qu'il aurait dû être traduit par "profaner", mais de toute façon ça ne change pas grand-chose dans le cas qui nous concerne : la piété n'est pas héréditaire (ni l'impiété d'ailleurs). Prenez l'exemple d'Ézéchias, un des rois les plus pieux de l'histoire de Juda : son fils Manassé était une ordure de la pire espèce, dont la Bible dit qu'il a inondé Jérusalem de sang (une vraie élite satanique). Heureusement, la Bible nous dit aussi qu'il s'est repenti vers la fin de sa vie cool.

    Si ce point de vue est vraie, pourquoi la Bible ne dit-elle pas plutôt "fils de Seth" et "filles de Caïn", respectivement ? Il n'y a rien dans le texte qui nous pousserait à appliquer une exclusivité pour aucune de ces 2 lignées, rien qui nous pousserait à croire que les descendants de Seth étaient tous spécialement pieux, ni que les descendants de Caïn étaient tous spécialement mauvais. 1 Jn. 3:12 nous dit certes que Caïn était du diable, et Gen. 4:23-24 laisse suggérer que Lémec était un monstre, mais ça ne signifie pas nécessairement que tous les descendants de Caïn étaient spécialement tordus. La Genèse nous dit que seuls Noé et sa famille étaient justes, et donc dignes d'entrer dans l'arche, pas les descendants de Seth dans leur ensemble.

    Certains disent aussi que le mot hébreu traduit par "prendre" dans le passage qui nous occupe, "laqach", implique une "prise" plus violente que l'idée d'une simple relation sexuelle, autrement dit un viol, mais ce mot est un mot commun en hébreu, comme "prendre" en français. D'après la concordance de Strong, ce mot peut signifier : "prendre, recevoir, emmener, enlever, apporter, accepter, porter, sortir, donner". Pareille variété sémantique ne garantit en rien l'interprétation selon laquelle la "prise" était violente.

    Les grands de ce monde



    D'après ce point de vue, les "fils de Dieu" de Gen. 6 étaient des souverains despotiques avides de pourvoir qui, dans leur soif de puissance, se sont liés à de nombreuses femmes. Ces polygames et leurs rejetons, agissant en tyrans, devinrent des "hommes puissants" (Nemrod est ainsi qualifié de "puissant" en Gen. 10:8)2.

    Il est vrai que maints potentats de jadis (et d'aujourd'hui aussi d'ailleurs) déclaraient être des dieux ou des fils des dieux, notamment les empereurs aztèques (fils de Quetzalcoatl), incas (fils du Soleil, pour ceux qui ont déjà lu "Le temple du Soleil"), japonais (descendants de Susanoo) et romains (descendants de Jupiter), ainsi que les pharaons (fils de Râ) et les rois de Mésopotamie (fils de Nébu ou de Marduk), ce qui renforçait leur domination sur les peuples sur lesquels ils régnaient, mais il n'y a toutefois rien dans la Bible qui corrobore cette interprétation, c'est une idée qui lui est extrinsèque.

    De plus le terme "puissant" ne veut pas dire ici qu'ils ont été des rois ou des potentats, nous le verrons plus tard.

    Sans compter que le texte parle des Néphilim au masculin et uniquement au masculin (NON, je ne suis pas phallocrate mad !). La progéniture de tyrans humains comprendrait sûrement des filles, non ;) ?

    Les possédés

    On sait qu'il est tout à fait possible pour des anges déchus, càd des démons, de posséder ou habiter les corps d'hommes et de femmes, et cela se produit souvent dans la Bible. Le channeling, la médiumnité, l'écriture automatique et même l'enlèvement extraterrestre sont des formes de possession démoniaque. Ce point de vue est semblable au 1er, toutefois on est en droit de se demander d'une part comment des anges déchus peuvent influer sur un code génétique et d'autre part pourquoi la Bible ne mentionne rien au sujet de cas de possession alors qu'elle ne s'en prive pas dans les autres passages.

    1. Leupold, H. C., "Expositions of Genesis, vol. 1", p. 250, 1942. Revenir au texte.
    2. Batten, D., Ham, K., Sarfati, J., Wieland, C., "Nos origines en questions", p. 152, 2004. Revenir au texte.

    votre commentaire
  • La progéniture - "comme aux jours de Noé"

    Le mot "Néphilim" n'est pas traduit dans la version anglophone King James, qui date du XVIIsiècle, tandis que les versions francophones, pour la très grande majorité, le traduisent par "géants". Il est tout à fait possible que ces êtres aient été gigantesques, donc cette traduction pourrait être correcte en un sens, mais il suffit de consulter la concordance de Strong pour s'apercevoir que dans son sens littéral, ce mot signifie "Déchus", du radical "naphal", qui signifie "tomber, être couché, être étendu, gisant (à terre), être jeté à bas, échouer". S'ils étaient la progéniture d'êtres humains, que ce soient des impies, des potentats ou des possédés, pourquoi est-ce que la parole de Dieu les qualifie d'office de "déchus" ? Être né dans une famille impie de parents impies n'exclut pas d'office qu'on puisse avoir droit aux promesses de Dieu destinées à ceux qui croient en Lui.

    D'aucuns ont suggéré, en accord avec le point de vue des anges déchus, que les Néphilim ont été condamnés parce qu'ils n'étaient pas entièrement humains. D'ailleurs, Jud. 6-7 est un passage qui semble apporter de l'eau au moulin de ce point de vue :
    "Quant aux anges qui n'ont pas conservé leur rang mais ont abandonné leur demeure propre, il les a enchaînés éternellement dans les ténèbres pour le jugement du grand jour. De même, Sodome et Gomorrhe et les villes voisines, qui se sont livrées comme eux à l’immoralité sexuelle et à des relations contre nature, sont données en exemple et subissent la peine d'un feu éternel."
    Le passage établit clairement la relation entre les pratiques sexuelles perverses de Sodome et Gomorrhe et les anges déchus qui n'ont pas "conservé leur rang" (ou plutôt, leur place importante). Mais que sont les "ténèbres" qui les enchaînent éternellement ?

    2 Pi. 2:4-5 : "En effet, Dieu n'a pas épargné les anges qui ont péché, mais il les a précipités et enchaînés dans l'abîme, là où règnent les ténèbres, pour qu’ils y soient gardés en vue du jugement. Il n'a pas épargné non plus l'ancien monde, bien qu’il ait sauvé huit personnes dont Noé, ce prédicateur de la justice, lorsqu'il a fait venir le déluge sur un monde impie."

    Ce passage nous parle d'anges qui ont été enfermés, dans l'attente de leur châtiment final et éternel. De plus, le mot traduit ici par "abîmes" est le grec "tartaroo", qu'on ne retrouve nulle part ailleurs dans la Bible, et qui vient bien entendu de Tartaros (le Tartare, région la plus profonde du royaume d'Hadès). On sait que le séjour des morts (le Schéol de l'Ancien Testament) se décline par Hadès dans le Nouveau Testament. Ce traitement bien distinct de ces anges déchus se démarque aussi car on sait que même Satan et ses autres anges ont encore la permission d'errer ça et là sur la Terre (Job. 1:7, Eph. 6:12). Quand on lit les passages susmentionnés, ils sont difficiles à comprendre en isolation, mais ils sont plus faciles à comprendre si on suit le point de vue selon lequel les fils de Dieu de Gen. 6 sont des anges déchus.

    Mais pourquoi ce groupe d'anges renégats est-il emprisonné ? Dans ce passage, des anges spécifiques sont juxtaposés à l'époque de Noé et les pratiques pécheresses de Sodome et Gomorrhe. On peut juste présumer que ces anges n'ont pas respecté les règles et se sont écartés des limites d'une guerre spirituelle normale. Si ces démons ont simplement possédé des êtres humains, pourquoi doivent-ils recevoir un châtiment plus sévère alors que les démons n'ont fait que ça dans l'histoire des hommes ?

    Certains commentateurs se réfèrent à 1 Pi. 3:18-20 :
    "Christ aussi a souffert une fois pour les péchés, lui juste pour des injustes, afin de nous amener à Dieu, ayant été mis à mort quant à la chair, mais ayant été rendu vivant quant à l’Esprit, dans lequel aussi il est allé prêcher aux esprits en prison, qui autrefois avaient été incrédules, lorsque la patience de Dieu se prolongeait, aux jours de Noé, pendant la construction de l’arche, dans laquelle un petit nombre de personnes, c’est-à-dire, huit, furent sauvées à travers l’eau."
    Cela pourrait être une autre mention des anges déchus de l'époque de Noé. Il est vrai que bien que le mot "esprit(s)" soit plutôt utilisé pour les anges, il peut aussi désigner un esprit humain, toutefois le passage mentionne une prison, ce qui semble plus s'accorder avec l'idée de chaînes précédemment mentionnée à propos du Tartare.
    Évidemment, le concept entier d'un groupe d'anges déchus peut en laisser plus d'un perplexe. Quand on a demandé à Jésus les signes qui annoncerait l'imminence de Son retour, il a répondu entre autres en Lc. 17:26 :
    "Ce qui arriva du temps de Noé arrivera de même aux jours du Fils de l’homme."
    D'accord, Jésus, en contexte, attire ici l'attention de Ses auditeurs sur le fait que les antédiluviens n'ont pas vu le Déluge venir. Toutefois, Gen. 6:11-13 nous dit aussi que le monde de cette époque était violent et corrompu. Et il ne faut pas oublier qu'à cette époque la mondialisation n'existait pas encore (ou en tout cas plus depuis Babel) et que la société de l'époque était à haut contexte, c-à-d que les gens savaient en général de quoi vous parliez sans que vous ayez besoin de vous lancer dans des explications à rallonge, vu que l'arrière-plan socioculturel était le même, contrairement à notre société actuelle qui est mondialisée et pluriculturelle, et donc à bas contexte. Aussi il ne faut pas s'attendre à ce que Jésus explicite le contexte de tout ce qu'Il raconte.

    Ainsi, certains ont suggéré qu'on pourrait bien voir de nouveau des anges déchus s'accoupler avec des humaines aux derniers jours. Ils croient aussi que cette prophétie s'accomplit aujourd'hui par les enlèvements extraterrestres et les pratiques d'ordre sexuel qui les accompagnent. Ils croient aussi que ces pratiques ont réellement produit des hybrides anges déchus/humains, comme les Néphilim (des reptiliens peut-être happy ?).
    Le problème avec cette thèse est que les anges qui ont eu des enfants d'humaines, en opposition avec ceux qui se seraient éventuellement contenté d'avoir des relations sexuelles avec des femmes, sont emprisonnés dans le Tartare jusqu'au jugement à la fin des temps. Si les anges qui ont commis cela ont subi ce sort, pourquoi ceux qui s'y aviseraient de nouveau ne se feraient-ils pas mettre en tôle ténébreuse par Dieu pareillement ? À moins, bien sûr, que ce ne soit là un prélude à la "fin des temps", en notre époque où les puissances de l'enfer se déchaînent, jusqu'à ce que Dieu règle cette question personnellement quand Il reviendra ? En tout cas cette thèse a des parallèles intéressants avec notre étude.

    Il convient aussi de mentionner que certains pensent qu'anges déchus et démons ne sont pas la même chose, mais que les démons sont les esprits désincarnés des Néphilim, une idée qu'on retrouve aussi dans le livre apocryphe d'Énoch. Le problème avec cette idée, évidemment est qu'on a beau la retourner dans tous les sens, elle est impossible : si on considère que les Néphilim sont des hybrides anges déchus/humains, soit on les considère plus comme des anges déchus et ils sont censés aller dans le Tartare après leur mort physique dans le Déluge, ou soit on les considère plus comme des humains, et la parabole de l'homme riche et Lazare nous informe qu'il est impossible aux morts de revenir. Les tenants de cette thèse citent 1 Tim. 4:1 ou le texte parle d'esprits séducteurs et de doctrines de démons, pour la justifier, mais le texte n'implique absolument pas que les mauvais esprits et les démons soient différents, logiquement, ça ne se tient pas.


    2 commentaires
  • Les Néphilim

    Dans l'épisode précédent, nous avions vu qu'une autre raison pour laquelle Dieu a envoyé le Déluge était pour éradiquer les Néphilim.

    Un point de vue très populaire est celui selon lequel ces hybrides d'anges déchus et d'humains avaient gardés une partie des caractéristiques surhumaines de leurs pères. Cela faisait d'eux des êtres décidément surhumains, ce qui leur a permis d'avoir une influence inouïe sur les affaires des hommes, avec leur intelligence et leur force supérieures. Ce point de vue se base sur le fait qu'ils sont décrits comme étant des "célèbres héros" en Gen. 6:4. Dieu avait déjà décrété qu'il mettrait une limite aux jours de l'humanité à cause de leur méchanceté qu'Il tolérait de moins en moins.
    D'aucuns ont aussi suggéré que les anges déchus ont créé les Néphilim exprès pour infiltrer le génome humain. Leur chef a déjà été prévenu en Éden qu'il se ferait écrabouiller la tête par la Postérité d'Ève. En Gen. 3:15, Satan est décrit comme ayant une postérité dans le même contexte qu'Ève, et en fait, il est intéressant de noter que les anciennes traductions comme la version Martin parlent de semence (ce qui, on le sait, peut aussi désigner le sperme).


    Les "fils de Dieu" ont-ils essayé de corrompre la lignée d'Ève qui devait engendrer le Sauveur à venir ? Il existe une interprétation très intéressante du mot "intègre" en Gen. 6:9 :Noé était juste, certes, mais il était aussi intègre en ce sens que son génome n'était pas corrompu, et ce serait là une autre raison pour laquelle Noé et sa famille ont été épargnés.
    Ce point de vue ne repose pas sur du vent : dans Gen. 6:9, le mot "intègre" est traduit de l'hébreu "tamiym", et ce mot se réfère à une perfection physique, ou corporelle. C'est le même mot qui est employé pour parler de l'absence de défaut physique exigée des sacrifices d'animaux offerts à Dieu dans la loi mosaïque. Peut-être que le passage ne se réfère pas juste à la perfection spirituelle et morale de Noé.

    Satan n'a eu de cesse d'essayer de faire capoter le plan de Dieu pour sauver l'humanité. Lors de la naissance de Jésus, il a inspiré une boucherie à Hérode. Il a fait crucifier le Christ, croyant sottement qu'il avait gagné alors qu'il avait perdu. De même, il y a eu maintes tentatives d'exterminer le peuple juif dans l'histoire de l'humanité.

    Si on va un peu plus loin, Heb. 2:16 nous parle de la grâce salvatrice que nous avons grâce à Jésus et nous rappelle qu'Il ne nous l'a pas obtenue en prenant la forme d'un ange, mais celle d'un humain, d'un descendant d'Abraham.
    Il n'y a pas de salut pour les anges une fois qu'ils ont rejeté Dieu et leur demeure céleste. Seuls les descendants physiques du 1er Adam y ont droit de par la mort et la résurrection du dernier Adam (1 Cor.15:45). Certains tenants du point de vue angélique croient que si la semence humaine avait été corrompue par la semence angélique, il n'y aurait plus eu de salut possible pour elle puisqu'il faut être pleinement descendant d'Adam, celui par qui le péché est entré dans le monde, pour y avoir droit (1 Cor. 15:21-22).

    Et maintenant, si Dieu a envoyé le Déluge parce que la méchanceté de la race humaine était arrivée à son comble et parce que des anges déchus ont outrepassé les limites de la guerre spirituelle, ces-derniers auraient-ils remis ça ? Encore une fois, certains croient que la recrudescence de phénomènes liés aux extraterrestres est un accomplissement de la prophétie de Jésus (Lc. 17:26 : "Ce qui arriva du temps de Noé arrivera de même aux jours du Fils de l’homme").
    D'un autre côté, cette prophétie peut aussi faire simplement référence à une époque où les anges déchus augmenteraient l'intensité et la fréquence de leurs tromperies envers les humains. À l'époque de Noé, les gens ont ignoré l'avertissement et ont péri. Ils ont raté le chemin du salut que Dieu a fourni, à savoir la porte de l'arche. Aujourd'hui, Dieu nous a donné une autre "arche" et elle a pour nom Jésus Christ. Et Celui-Ci a déclaré qu'une époque semblable à celle de Noé marquerait le prélude à Son retour.


    votre commentaire
  • "Et aussi dans la suite", le pays des géants

    La version Ostervald de Gen. 6:4 a de quoi rendre perplexe :
    "Les géants étaient sur la terre, en ce temps-là, et aussi dans la suite, parce que les fils de Dieu venaient vers les filles des hommes, et elles leur donnaient des enfants : ce sont ces hommes puissants qui, dès les temps anciens, furent des gens de renom." La version King James traduit à peu près de la même manière.

    Avant toute chose, rappelons ici que si, comme je le disais, rien n'empêche que les Néphilim aient été de très grande taille, la Bible ne cautionne pas l'idée qu'ils aient nécessairement été des géants, car le terme veut simplement dire "les Déchus".

    Quoi qu'il en soit, la traduction ci-dessus laisse à penser qu'"et aussi dans la suite" signifie qu'il y aurait eu des Néphilim après le Déluge. Qui plus est, ceux-ci sont mentionnés en Nb. 13:33, quand les Israélites ont envoyé des espions pour espionner Canaan.

    Gen. 6:1 fait référence à une époque où "les hommes eurent commencé à se multiplier sur la face de la terre". D'après l'interprétation rabbinique traditionnelle, les Néphilim s'appelaient comme ça parce qu'ils étaient déchus et qu'ils ont entraîné le monde dans la déchéance. On en retire l'impression que ces évènements se sont produits à une époque où les humains commençaient tout juste à s'accroître en nombre, et à cette époque, les "fils de Dieu" prenaient les femmes qu'ils voulaient pour eux.

    Commençons par mettre au clair un point : les Néphilim de ce passage ne peuvent en aucun cas être un groupe d'êtres vivants qui auraient survécu au Déluge en plus de Noé et sa famille. Seuls ceux-ci ont survécu au Déluge. Ici, le terme "dans la suite" est simplement destiné à faire un contraste avec la période initiale où les fils de Dieu ont pris des femmes et leur ont fait des enfants et ce qui est arrivé après, quand ces enfants devinrent des gens puissants. D'ailleurs, c'est ce que les autres traductions françaises mettent en évidence.

    Si seuls Noé et sa famille ont survécu au Déluge, cela signifie que les "Néphilim" dont il est fait référence en Nb. 13 ne descendent pas des Néphilim antédiluviens (comme dirait l'autre smile). Pour bien comprendre ce qu'ils fabriquent là, il faut bien regarder le contexte : avant d'entrer en Terre Promise, Moïse a envoyé 12 espions, un de chaque tribu, pour reconnaître le pays à conquérir. À leur retour, ils ont admis que le pays était bon, mais voici ce qu'ils ajoutèrent tous, à part Caleb et Josué :
    "Mais le peuple qui habite ce pays est puissant, les villes sont fortifiées, très grandes. Nous y avons vu des descendants d'Anak. Les Amalécites habitent la région du sud, les Hittites, les Jébusiens et les Amoréens habitent la montagne, et les Cananéens habitent au bord de la mer Méditerranée et le long du Jourdain.»" (v. 28, 29).
    Une explication plus détaillée est donnée dans les versets 32 et 33 :
    "et ils dénigrèrent devant les Israélites le pays qu'ils avaient exploré. Ils dirent: «Le pays que nous avons parcouru pour l'explorer est un pays qui dévore ses habitants. Tous ceux que nous y avons vus sont des hommes de haute taille. Nous y avons vu les géants, les descendants d'Anak qui sont issus des géants. A nos yeux et aux leurs, nous étions comme des sauterelles.»"
    Il se trouve que pas mal de traductions modernes ont laissé le mot "Néphilim" non-traduit car la traduction par "géants" est basée plus sur des traditions et des croyances que sur une traduction littérale du texte. À travers l'Ancien Testament, les enfants d'Anak, ou Anakim, sont décrits comme étant des personnes de très grande taille. Toutefois, au v. 28, les espions disent aussi qu'il y avait beaucoup d'autres peuplades puissantes dans le coin.
    Plusieurs passages bibliques laissent présumer que les Anakim étaient un groupe de gens très costauds (Dt. 9:2 par exemple), mais Nb. 13:33 est bien le seul qui fasse référence à une relation généalogique entre Anakim et Néphilim. Pourtant, les Anakim ne peuvent descendre des Néphilim antédiluviens, seulement d'une peuplade qui a existé après le Déluge. Dans Gen. 10, la "Table des Nations", qui est la généalogie des fils de Noé, ne mentionne pas de Néphilim post-diluviens, ni même les Anakim.

    On ne peut nier que les Chamites avaient une tendance prononcée au gigantisme. L'exemple type, évidemment, c'est Goliath de Gath, avec ses 6 coudées et un empan (quelque 2,80 m, la même taille que Robert Pershing Wadlow, l'homme le plus grand dans le guiness des records), que le jeune David tua en combat singulier. On pense aussi à l'Égyptien de 5 coudées tué par Benaja, fils de Jéhojada. Aujourd'hui encore, ce sont toujours les Noirs qui atteignent les très grandes tailles qui leur permettent de briller au basket-ball ^^ (je ne suis pas raciste, d'accord mad ?), et on a une pensée émue pour le légendaire Kareem Abdul Jabbar, avec ses 2,20 m qui ont fait une telle sensation dans "Le Jeu de la Mort" ^^.



    Mais il ne faut pas se leurrer, un humain ne peut guère être beaucoup plus grand, pour une excellente raison nommée la loi du carré-cube. Regardez le schéma ci-dessous :



    Si l'unité est le centimètre, l'aire et le volume de chacun de ces cubes sont respectivement, de 6 cm² et  1 cm3 et de 24 cm² et 8 cm3. Il ne faut pas être grand clerc pour remarquer que si l'aire a quadruplé, le volume, lui, a octuplé. Cela signifie que pour un homme deux fois plus grand que la moyenne (qui est d'1,80 m) le rapport entre poids et taille sera 2 fois supérieur à celui d'un homme de taille moyenne. En d'autres termes, ses structures de support devraient être 2 fois plus grosses : il devrait être 2 fois plus musclé et avoir des os 2 fois plus solides. C'est pour cette raison que les petites bêtes peuvent se sortir indemnes de chutes qui tueraient un humain et que les personnes atteintes d'acromégalie (comme André le Géant, pour les amateurs de catch) ne vivent pas longtemps). Et ce n'est sans doute pas un hasard si les personnes gigantesques de la Bible sont toujours décrites comme étant des gens au top de leur forme physique.

    Certains d'entre vous ont sans doute entendu parler de découvertes de nombreux squelettes de géants découverts à travers le monde, ainsi que de la thèse selon laquelle ces géants sont les Néphilim et que ce sont eux qui ont bâti les pyramides d'Égypte. Je ne vais sûrement pas me faire d'amis sur ce coup-là, mais ce sont des canulars, des photos de sites d'excavation bidouillées grâce à Photoshop, puis mises en ligne sur des sites d'info. Pour en savoir plus, allez à cette adresse : http://snopes.com/photos/odd/giantman.asp
    Regardez une de ces photos bidouillées, si vous avez compris l'explication que j'ai donnée, vous ne devriez pas avoir de mal à remarquer ce qui cloche avec elle :



    Et oui, c'est un squelette humain tout à fait normal, juste qu'il paraît de très grande taille sur la photo. Et pourtant, si c'était une vraie photo, il devrait plutôt ressembler au squelette d'un géant de Clash of Clans yes.



    Lorsqu'ils sont confrontés à cet argument, certains se servent de la Meganeura (la libellule géante qui a inspiré le pokémon Yanméga smile) pour se justifier, en déclarant que si cette libellule colossale qui faisait presque 1 m d'envergure a existé, alors des humains colossaux ont pu exister. Le souci avec cet argument, c'est qu'on parle là d'insectes, et pas de vertébrés, et les insectes ont une carapace de chitine qui leur tient lieu d'exosquelette.


    Meganeura

    D'autre part, l'idée selon laquelle les grands monuments de l'Antiquité comme les pyramides et Stonehenge sont l'œuvre des Néphilim n'a pas d'autre fondement que le fait que ces monuments témoignent de techniques architecturales que nous sommes incapables d'expliquer. Cela est impossible pour la simple et bonne raison que si les Néphilim avaient bâti ces monuments, les eaux rageuses d'une inondation qui a duré un an, accompagnées de mouvements tectoniques colossaux (Hab. 3:10) auraient réduits en bouillie ces monuments smile.
    Comme je le disais dans le 1er épisode, nos ancêtres étaient d'une intelligence que nous considérerions aujourd'hui comme du génie. Leur habileté technique était sans commune mesure avec la nôtre, nous, nous ne faisons que jouir de l'héritage de leur savoir. Si vous jetez un œil à cette vidéo, vous réaliserez qu'il n'y a absolument pas à invoquer des idées fantaisistes pour expliquer les grands monuments de l'Antiquité glasses :



    Il y a aussi une autre théorie selon laquelle les antédiluviens, d'une manière générale, étaient beaucoup plus grands qu'aujourd'hui, et on cite à l'appui de cette idée qu'on aurait découvert la tombe de Noé et que son squelette faisait quelque 4 m de long. Sans compter le fait que la loi du carré-cube nous permet facilement de dire que c'est un enième canular, il suffit de faire preuve de bon sens : s'ils étaient si grands, alors les Néphilim n'avaient rien de spécial au physique, et pourtant ce sont les gens qui soutiennent cette idée eux-mêmes qui estiment que "Néphilim" se traduit par "géants" smile.

    Pour en revenir à Nb. 13:33, il faut bien remarquer que les espions ont décrié (c-à-d diffamé, de l'hébreu "dibbah") la Terre Promise. La mention des Néphilim fait donc partie de ce rapport diffamant.
    Et donc, à cause de cette diffamation, les Israélites furent dégoûtés de rentrer en Terre Promise. Seuls Caleb et Josué, des 12 espions, eurent à cœur d'encourager les Israélites à entrer en Canaan, mais en vain.

    Entre parenthèses, certains utilisent le fait que Caleb et Josué n'aient pas réfuté les déclarations des espions pour maintenir que ça prouve qu'il y avait vraiment des Néphilim en Canaan. Primo, déjà, c'est un argument par le silence, et n'importe quelle personne avec un minimum de bon sens sait que ce genre d'argument est foireux : ce n'est pas parce qu'ils ne le nient pas que c'est vrai wink2. Secundo, Josué et Caleb n'étaient pas cons, si vous me passez l'expression. Ils avaient bien compris ce fait bien connu en communication que si on accorde une importance à une idée, même en la réfutant, on lui fait de la pub. Ils ont plutôt pris le parti de ramener les yeux des Israélites vers leur Dieu, et si ces-derniers n'avaient pas eu la nuque aussi roide, ça aurait marché...
    Toujours est-il que les Israélites ont carrément parler de lapider Moïse, ainsi que Josué et Caleb. Ce fut la goutte d'eau qui fit déborder le vase pour Dieu et Il dit :
    "Jusqu’à quand ce peuple me méprisera-t-il ? Jusqu’à quand ne croira-t-il pas en moi, malgré tous les prodiges que j’ai faits au milieu de lui ? Je le frapperai par la peste, et je le détruirai" (Nb. 14:11-12)

    Comment pouvons-nous savoir que le rapport des 10 espions est du pipeau ? Élémentaire, mon cher Watson : à la demande de Moïse, Dieu est revenu sur sa décision d'éradiquer les Israélites. Toutefois, certains n'y ont pas coupé :
    "Les hommes que Moïse avait envoyés pour explorer le pays, et qui, à leur retour, avaient fait murmurer contre lui toute l’assemblée, en décriant le pays ; ces hommes, qui avaient décrié le pays, moururent frappés d’une plaie devant l’Eternel. (Nb. 14:36-37)
    Le texte est clair : pourquoi Dieu les a-t-Il faits mourir ? Parce qu'ils ont menti.

    Certains chrétiens ont encore rajouté au rapport (mensonger) des espions sur les Néphilim en Terre Promise : ils disent que pendant les 38 ans où les Israélites ont erré dans le désert, les anges déchus ont de nouveau forniqué avec des humaines du coin pour engendrer de nouveaux Néphilim dans le cadre d'une stratégie destinée à interdire aux Israélites l'entrée de Canaan. C'est très peu probable, puisque, bien qu'ils aient eu maille à partir avec les Anakim, ils les ont vaincu, eux et plusieurs autres tribus locales. Lorsqu'ils sont entrés pour de bon en Terre Promise, la Bible ne fait aucune mention des Néphilim en quoi que ce soit, alors qu'elle l'aurait sûrement fait si des combats avec eux avaient eu lieu. Il faut aussi se souvenir que, d'après le point de vue des anges déchus, ceux qui ont engendré les Néphilim sont prisonniers du Tartare actuellement. Il n'y a aucune trace écrite de la destruction de ces prétendus Néphilim d'après-Déluge alors où sont-ils aujourd'hui ?


    votre commentaire
  • La légende des "géants"

    Il est probable que les Néphilim aient été en quelque sorte des icônes, ce qui tendrait à abonder dans le sens de l'idée qu'ils aient été surhumains. Lorsque les espions ont diffamé la Terre Promise, il semblerait qu'ils aient enjolivé la puissance des Anakim en prétendant qu'ils étaient de la race des Néphilim. S'ils étaient des êtres surhumains (comme la tradition juive le maintient aussi), pas étonnant que les Israélites aient trop eu les chocottes pour entrer.

    En hébreu, le mot traduit par "héros" en Gen. 6:4 est HaGibborim, qui veut plutôt dire "hommes puissants", et c'est d'ailleurs comme ça que le traduisent les versions Martin et Ostervald. Le même mot est utilisée en Gen. 10 à propos de Nemrod, l'instigateur de la rébellion à Babel et le pire idolâtre de l'Histoire. La ziggourat qu'il a commencé à faire construire était destinée à "toucher au ciel" (les ziggourats jouaient un rôle important d'observatoire astrologique dans le culte démoniaque des astres qui avait cours à Babylone). Ses bâtisseurs voulaient qu'elle soit un symbole de leur usurpation de l'autorité divine et de leur volonté de désobéir au clair commandement de Dieu qu'ils peuplent toute la Terre, le point central d'un nouvel ordre mondial avant l'heure. Dieu a donc puni ce système impie en provoquant l'apparition miraculeuse de nouvelles langues, qui entraîna la confusion parmi les bâtisseurs, les forçant à se disperser sur toute la Terre au final. La notoriété de Nemrod était légendaire, et il est mentionné ailleurs dans la Bible (1 Ch. 1:10).

    Le mot "fameux" dans Gen. 6:4 est traduit de l'Hébreu "shem" qui désigne des personnes notoires, en bien ou en mal. Nous pouvons donc comprendre que les Néphilim étaient notoires. Qui qu'ils aient été, quoi qu'ils aient été, ils ont eu un impact marquant sur leur époque.

    Les versions françaises traduisent invariablement "Néphilim" par "géants" parce qu'elles sont influencées par la Vulgate, la traduction latine de la Bible qui a fait l'unanimité pendant des siècles dans les pays catholiques, qui est elle-même influencée par la Bible des Septante qui traduit par gigantes (γίγαντες). Mais ce n'est pas tout à fait correct car "gigantes" est le mot grec qui désigne les Titans.
    Si vous connaissez votre mythologie grecque, vous savez que les Titans étaient les fils du Ciel (Ouranos) et de la Terre (Gē, Γῆ, ou Gaïa Γαῖα), et qu'ils étaient considérés comme étant mi-humains, mi-dieux. Le plus notoire d'entre eux est Chronos, celui qui dévorait sa progéniture (et dont le nom, de manière très intéressante, est lié à celui de Nemrod dans les légendes1. D'après la mythologie, Chronos a fait la guerre avec Zeus, le plus puissant des Olympiens, il fut vaincu, et lui et les siens furent précipités dans le Tartare.

    On sait que l'équivalent romain de Chronos est Saturne, associé à la planète éponyme (comme beaucoup de fausses déités de l'Ancien Testament). Les légendes égyptiennes et indiennes abondent d'histoires similaires, et beaucoup d'autres cultures du monde comportent des légendes de visiteurs divins venus faire des enfants avec des filles des hommes, de la même manière qu'on retrouve des légendes de Déluge dans presque toutes les cultures du monde, bien que passablement déformées. Cela vous a peut-être déjà traversé l'esprit aussi, mais ce n'est sans doute pas un hasard si les géants tiennent le rôle des déités du Mal dans la mythologie scandinave.

    Il ressort de tout ceci :

    1. qu'il n'y a rien qui nous permette de dire à coup sûr que les Néphilim étaient gigantesques, mais plutôt qu'ils étaient surhumains. Les traducteurs de la Bible des Septante ont choisi de traduire par gigantes pour mettre en relief leur nature mi-humaine, mi-céleste. De plus, ce n'est pas la seule traduction en grec ancien dont nous disposons : Aquila a traduit le terme par "epipiptontes", ἐπιπίπτοντες (ceux qui chutent), ce qui rend mieux le sens du terme hébreu ;
       
    2. que les Néphilim ont eu une influence colossale (si vous me passez le trait d'esprit happy) sur l'histoire de l'humanité, à tel point qu'ils ont laissé leur marque dans beaucoup de cultures du monde.

    1. Hislop, A., "The 2 Babylons", Chapitre 2, article 2, section 1. Revenir au texte.

    votre commentaire
  • Sur la piste historique des Néphilim

    Vous connaissez sans doute les livres apocryphes, qui n'ont pas été inclus dans le canon des Écritures Saintes (et donc pas dans la Bible protestante), mais qui sont considérés par le catholicisme romain comme canoniques. Beaucoup dans l'église primitive avaient une grande estime pour ces livres, mais une des raisons pour lesquelles ils n'ont pas été inclus dans la Bible est qu'aucun concile de l'Église primitive entière ne les a approuvés. Jésus Christ n'a jamais cité aucun de ces livres1.

    Toutefois, Jude, le frère de Jésus, l'a fait. Les apocryphes ne sont peut-être pas "théopneustés" (2 Tim. 3:16), mais ils présentent un intérêt certain au niveau historique, comme, par exemple, les œuvres de Josèphe, qui nous ont permis de glaner des informations intéressantes et utiles sur le contexte historique du Nouveau Testament. Jud. 14-15, en particulier, est intéressant dans le cas qui nous occupe :
    "C'est aussi pour eux qu'Hénoc, le septième depuis Adam, a prophétisé en ces termes: «Voici que le Seigneur est venu avec ses saintes troupes pour exercer un jugement contre tous et pour faire rendre compte à tous les impies [qui sont parmi eux] de tous les actes d'impiété qu'ils ont commis et de toutes les paroles dures qu’en pécheurs impies ils ont proférées contre lui.»"

    Ici, Jude cite le livre d'Énoch. Contrairement aux catholiques romains, les protestants ne le considèrent pas comme faisant partie des apocryphes en tant que tel, mais plutôt à une catégorie d'apocryphes qui brasse plus large.
    Énoch était le bisaïeul de Noé. Il a appelé son fils Mathusalem, dont le nom hébreu signifie "quand il mourra, ça viendra", et Mathusalem a ceci de particulier que d'une part, il détient le record de longévité de l'humanité avec 969 ans (Gen. 5:27) et qu'il est mort l'année exacte du Déluge. Énoch était un homme juste qui avait une relation intime avec Dieu (Heb. 11:5), et Gen. 5:24 nous dit : "Hénoc marcha avec Dieu, puis il ne fut plus là, parce que Dieu l’avait pris".

    Bien qu'il n'y ait aucun manuscrit ancien pour confirmer l'historicité du livre d'Énoch, au XVIIIsiècle, on en trouva des fragments dans la région de la même morte qui ont été datés d'environ le IIsiècle avant Jésus Christ, ce qui est antérieur à tous les textes de ce livre connus jusque là. Ça prouve au moins que ce n'est pas une fraude moderne. Toutefois, il reste considéré comme un pseudépigraphe (écrit par qqn d'autre que celui qu'il prétend être, même s'il peut y avoir des citations du vrai Énoch). Mais au moins, il peut être considéré comme représentatif des croyances qui avaient cours à l'époque de sa rédaction.

    Énoch 2:1 : "Voici ! il arrive avec dix mille de ses saints, pour juger toutes les créatures pour détruire la race des méchants, et réprouver toute chair à cause des crimes que le pécheur et l'impie ont commis contre lui."

    Ça ressemble à s'y méprendre au passage de Jude ci-dessus. Cela démontre aussi que ce livre était en circulation au début du christianisme, et que l'église primitive croyait en son historicité, même si elle ne croyait pas en son inspiration divine. Nous allons donc examiner un passage de ce livre à cette lumière (et une bonne pincée de sel, bien entendu), et nous verrons pourquoi les croyances juives traditionnelles comportent le point de vue qui veut que les fils de Dieu de Gen. 6 soient des anges déchus, et pourquoi les Néphilim étaient (tristement) fameux. Le livre d'Énoch est aussi un livre prophétique qui rejoint la Bible en maintes occasions, notamment en ce qui concerne les prédictions du Déluge à l'époque de Noé et les "temps de la fin" de l'Apocalypse.

    Énoch 6-7 : "Quand les enfants des hommes, se furent multipliés dans ces jours, il arriva que des filles leur naquirent élégantes et belles. Et lorsque les anges, les enfants des cieux les eurent vues, ils en devinrent amoureux ; et ils se dirent les uns aux autres : choisissons-nous des femmes de la race des hommes, et ayons des enfants avec elles. Alors Samyaza leur chef leur dit : je crains bien que vous ne puissiez accomplir votre dessein. Et que je supporte seul la peine de votre crime. Mais ils lui répondirent : nous vous le jurons. Et nous nous lions tous par de mutuelles exécrations ; nous ne changerons rien à notre dessein, nous exécuterons ce que nous avons résolu. En effet ils jurèrent et se lièrent entre eux par de mutuelles exécrations. Ils étaient au nombre de deux cents, qui descendirent sur Aradis, lieu situé près le mont Armon. Cette montagne avait été appelée Armon, parce que c'est là qu'ils avaient juré et s'étaient lié par de mutuelles exécrations. Voici le nom de leurs chefs ; Samyaza, leur chef, Urakabarameel, Akibeel, Tamiel, Ramuel, Danel, Azkeel, Sarakmyal, Asael, Armers, Batraal, Anane, Zavebe, Samsavel, Ertael, Turel, Yomyael, Arazeal. Tels furent les chefs des ces deux cents anges ; et le reste étaient tous avec eux. Et ils se choisirent chacun une femme, et ils s'en approchèrent, et ils cohabitèrent avec elles ; et ils leur enseignèrent la sorcellerie, les enchantements, et les propriétés des racines et des arbres. Et ces femmes conçurent et elles enfantèrent des géants, dont la taille avait trois cent coudées. Ils dévoraient tout ce que le travail des hommes pouvait produire, et il devint impossible de les nourrir (Une coudée = entre 44cm et 52cm). Alors ils se tournèrent contre les hommes eux même, afin de les dévorer. Et ils commencèrent à se jeter sur les oiseaux, les bêtes, les reptiles et les poissons, pour se rassasier de leur chair et se désaltérer de leur sang. Et alors la terre réprouva les méchants."


    Représentation d'Ashtar Sheran

    Ce passage nous décrit donc ce que l'auteur prétend s'être passé à l'époque de Noé. Il est censé montrer que les Néphilim ravageaient la terre de plus d'une manière. On peut relever bien entendu de belles incohérences comme des géants censés faire 150 m de haut, mais passons smile.


    Dessin de Jim Nichols à partir d'un contact. À gauche, Billy Meier, à droite, Semjase.

    Ce passage nomme aussi plus d'anges déchus que ceux que nous connaissions. Bien sûr, nous connaissons déjà, par exemple, le soi-disant commandant extraterrestre "Ashtar", à rapprocher d'Astarté, abomination des Sidoniens (1 Ro. 11:5, 33 ; 2 Ro. 23:13). Il est intéressant aussi de noter que Samyaza est presque le même nom que Semjase, l'entité extraterrestre qui serait entré en contact (physiquement) avec le "célébrissime" Billy Meier (n'oubliez pas qu'il n'y a pas de voyelles en hébreu ancien) régulièrement pendant plusieurs années. Soit dit en passant, ce n'est clairement pas un hasard si elle a interdit à Meier de prendre des photos d'elle alors qu'elle l'a laissé prendre des photos de sa soucoupe volante en pagaille ;). Semjase a fourni à Meier une théologie de substitut au christianisme biblique. Si ce n'est là qu'une allusion effrontée, pourquoi Meier aurait-il nommé son entité à partir de ce texte religieux si mal connu ? Semjase/Samyaza apparaît dans de nombreuses autres œuvres d'ufologie, notamment l'œuvre des fameux Steiger.

    De plus, Énoch 7 décrit les anges comme descendant d'une montagne, dans un contexte qui n'est pas sans parallèle avec la mythologie grecque. Ailleurs dans le livre, ces anges déchus auraient fourni à des humains un savoir et une technologies supérieurs à ceux de l'époque, ainsi que des formules magiques, ce qui rappelle clairement les activités occultes et paranormales que les anges déchus, prétendant être des extraterrestres, enseignent aujourd'hui.


    Brad et Sherry Steiger

    De même, le livre du Juste (nous n'en disposons pas d'ancien manuscrit, uniquement des copies tardives), auquel Jos. 10:13 et 2 Sam. 1:18 font allusion, décrit aussi des évènements semblables à ceux relatés par le livre d'Énoch. Il dit aussi :
    "et les fils des hommes en ces jours prirent du bétail de la terre, les bêtes des champs et les oiseaux des ciels, et firent le mélange des animaux d'une espèce avec une autre, afin de, avec cela, de provoquer Adonaï ; et Elohim vit toute la terre et elle était pervertie, car toute chair avait corrompu sa voie sur terre, tous les hommes et tous les animaux." (Juste 4:18).
    Il y a des limites à l'hybridation naturelle d'espèces d'animaux différentes, aussi cette affirmation a de quoi rendre perplexe. On peut imaginer qu'ils ont fait comme le docteur Moreau. D'autre part, ces limites sont en train d'être repoussées actuellement, à grands coups d'implantation et d'amélioration génétiques, et ces apocryphes suggèrent qu'il y avait pas mal de pratiques impies à l'époque. En tout cas nous pouvons être sûrs que l'état du monde était si lamentable que Dieu a jugé indispensable de le détruire.

    En conclusion, nous avons présenté 4 points de vue courants sur l'identité des fils de Dieu de Gen. 6, et nous avons exploré la question des Néphilim avec les indices dont nous disposons. Certains ont très peu de preuves qui permettent de les soutenir. D'autres génèrent beaucoup plus de discussion et peuvent constituer un véritable défi à nos schémas de pensée et de raisonnement traditionnels. On pourrait écrire beaucoup plus à ce sujet, mais la conclusion est la même : une longue tradition de documents indique que les anges déchus n'ont eu de cesse d'égarer l'humanité depuis le début de la Création.

    Merci de m'avoir suivi jusqu'au bout. Soyez bénis.

    1. Si le thème du canon des Écritures vous intéresse, vous pouvez vous référer à ma série d'articles sur le sujet : Revenir au texte.

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique