• Noé et l'arche du Déluge, épisode 3

    Survol de quelques théories scientifiques créationnistes sur le Déluge


    Comme nous l'avons vu dans le 1er épisode, le problo n° 1 à propos du Déluge divin est de savoir d'où venait toute cette eau et où elle est allée.

    Pour commencer, nous devons réaliser qu'il ne faut pas chercher d'office des miracles là où la parole de Dieu ne dit pas expressément qu'il y a eu miracle, c-à-d une intervention directe de Dieu qui utilise son pouvoir pour réaliser quelque chose d'impossible selon les lois de la nature (comme quand Il a ressuscité Lazare). En l'occurrence, le Déluge est un châtiment, mais la Bible ne dit nulle part que c'est un miracle.
    Prenez la sécheresse au temps d'Élie (1 Ro. 17) par exemple. Ce phénomène est le fait de Dieu, bien entendu, mais il peut s'expliquer très facilement par des phénomènes naturel. Il n'y a rien là qui soit contraire aux lois de la nature, mais ça n'atténue en rien l'importance du châtiment correspondant. Par contre, l'ouverture de la Mer Rouge et la résurrection du Christ sont clairement mentionnés par la Bible comme étant des miracles.

    En résumé, Dieu agit personnellement de 2 façons dans notre monde physique : d'une part par sa sustentation de tout ce qui existe et par les processus qui régissent notre monde (Col. 1:17) et d'autre part par les miracles (Ex. 15:11).

    Je tiens à faire remarquer que, contrairement à ce que les incroyants chouinent, Dieu ne triche pas avec les lois de la nature quand il exécute un miracle, mais Il y rajoute Son pouvoir. Un exemple : je ne peux pas léviter au-dessus de l'eau par mes propres moyens, une des lois de la nature, à savoir celle de la gravité, m'en empêche. Par contre, si je suis suspendu par une échelle de corde à un hélicoptère, je peux le faire facilement grâce à la force ascensionnelle fournie par le rotor de l'hélico glasses. Les amateurs de comics verront facilement où je veux en venir wink2.


    Miracle, mon frère happy

    La parole de Dieu nous dit que la Création s'est achevée le 6jour (Ex. 20:11), c'est pour ça que quand elle ne dit pas expressément qu'il y a eu miracle (tel que décrit plus haut), nous ne devons pas invoquer tout de go un miracle que la science ne pourrait pas expliquer sitôt que nous nous heurtons à une difficulté dans l'explication d'un état de choses ou un évènement, mais nous efforcer de chercher une explication scientifique.
    C'est d'ailleurs pour ça que la foi judéo-chrétienne est le seul terreau dans lequel la science puisse se développer (et se soit développée) : c'est la seule religion qui affirme que le monde a été créé par un Dieu (Gen. 1:1) d'ordre (1 Cor. 14:33) qui ne fait pas joujou avec les lois qu'il a établies pour le faire fonctionner (Ex. 20:11), et qu'Il engage les hommes à explorer et étudier Sa Création pour leur bénéfice (Gen. 1:28) sans avoir, genre, à sacrifier une chèvre et se baigner dans son sang comme ça se fait encore dans plusieurs endroits de mon pays. Mais si ce sont Zeus et sa clique qui sont à la tête du monde, qu'est-ce qui les empêche de tripatouiller les lois de la nature comme ils veulent (surtout sachant comme les Olympiens sont capricieux wink2) ? Ou alors, si l'Univers est l'esprit de Dieu, comme disent les New Agers, qu'est-ce qui l'empêche de changer d'avis happy ? Ce n'est pas une coïncidence si la science européenne a connu un essor foudroyant juste après la Réforme protestante, quand l'homme du commun a eu accès à la Bible en sa propre langue wink2. Ça s'est d'ailleurs fait sentir à la bataille navale de Lépante (1571), quand la flotte de la Sainte Ligue, bien qu'inférieure en nombre d'hommes, a écrasé la flotte ottomane grâce à ses canons. Le blème, voyez-vous, avec l'Islam, c'est qu'on ne peut pas connaître Allah, et malgré le progrès fourni grâce aux dhimmi chrétiens et juifs, ce progrès était voué à ne pas durer car c'est un crime que de remettre en question la suffisance du Coran en étudiant la nature winktongue.
    Tout ça pour vous dire que ce sont pour ces raisons que les scientifiques créationnistes ont entrepris de chercher une explication scientifique au Déluge.


    Joseph Dillow                                Larry Vardiman

    En se basant sur Gen. 1:6-8 et Gen. 7:11, le Pr. Joseph Dillow a formulé l'hypothèse selon laquelle il y avait une couche de vapeur qui recouvrait la planète avant le Déluge (théorie de la voûte de vapeur ou de la canopée).

    Le Pr. Larry Vardiman a légèrement amélioré la théorie et a formulé l'hypothèse selon laquelle "les eaux qui sont au-dessus de l’étendue" étaient un anneau de particules de glace qui orbitaient au niveau de l'Équateur (comme pour Vénus).

    Ils ont déclaré aussi, de concert avec d'autres scientifiques, que cette couche de vapeur assurait un climat subtropical-tempéré sur toute la Terre, même aux Pôles. C'est ainsi que les végétaux croissaient et foisonnaient à souhait à cette époque, ce qui explique l'abondance de fossiles végétaux (et de dinosaures) et d'énergie fossile sous terre. Elle aurait aussi assuré un taux d'oxygène supérieur au taux actuel qui aurait favorisé le gigantisme de plusieurs espèces de l'époque, ainsi que la longévité des antédiluviens. Un des indices utilisés pour soutenir cette théorie est la découverte en Antarctique de charbon contenant des fossiles de végétaux qu'on ne trouve pas sous des latitudes aussi froides. Au passage, c'est la théorie à laquelle adhérait Kent Hovind quand il a filmé les vidéos de séminaires créationnistes qui tournent sur le net (dans les années 1990).

    Il y a toutefois 2 problèmes insurmontables à cette théorie, et même Dillow et Vardiman l'ont reconnu :

    • il n'existe aucun processus qu'on connaisse aujourd'hui qui permettrait à une quantité d'eau suffisante pour provoquer une pluie violente mondiale ininterrompue sur 40 jours et 40 nuits de flotter dans l'atmosphère.
    • Même si c'était le cas, le 2problème, qui est le plus important, est que la vapeur d'eau est le gaz qui provoque le plus fort effet de serre, bien plus important que celui du gaz carbonique (c'est juste que le CO2 est plus merdiatique quand il s'agit de taxer des impôts aux citoyens qui vont en voiture faire les courses winktongue), et si cette voûte avait existé, la température à la surface de la Terre avant le Déluge aurait été de 450 ° C oh ! Même sur Vénus, il fait (un peu) moins chaud ! En fait, même dans un four il fait moins chaud !

       

    Vous ne vous étonnerez pas trop alors si cette théorie est tombée en désuétude dans les cercles scientifiques créationnistes, d'autant plus qu'il existe d'autres processus tout à fait rationnels qui permettent d'expliquer une pluie de 40 jours ("les écluses des cieux s’ouvrirent" n'est qu'une façon de le décrire, comme quand nous les Français disons qu'il tombe des hallebardes).
    Pour ceux qui se posent la question, il n'existe pas de preuve qu'une concentration supérieure en oxygène dans l'atmosphère soit une cause de gigantisme, à part pour certains insectes. De plus, il existe d'autres moyens d'expliquer des végétaux tropicaux en Antarctique, mais je ne vous spoilerai pas ^^. Quant à la longévité des antédiluviens, la meilleure explication possible est qu'elle était génétique et que le gène a été perdu après le goulot d'étranglement génétique qu'a représenté le Déluge, quand l'humanité s'est retrouvée réduite à 4 couples.
    D'ailleurs, en parlant de Kent Hovind, j'ai bien entendu remarqué qu'il a la teuco, mais le problème est qu'on diffuse des vidéos de lui qui doivent bien dater d'il y a 20 ans, et si ça se trouve, même Hovind ne croit plus à cette théorie... Il est important de toujours rester à jour, surtout en notre époque d'internet et d'information à grande vitesse, pour ne pas attirer le ridicule sur notre foi en avançant des arguments réfutés ou tombés en désuétude depuis belle lurette.


    Walt Brown

    Le Pr. Walt Brown a avancé une autre théorie selon laquelle l'eau se trouvait à 15 km sous terre : c'aurait été une couche d'1 km d'épaisseur qui a jailli lors du Déluge. Cela permettrait d'expliquer ce que sont "les sources du grand abîme" (Gen. 7:11), ainsi que les bouleversements tectoniques qui ont eu lieu à ce moment-là (Hab. 3:10).

    Voici le problème insoluble avec cette théorie : les différentes couches à l'intérieur de la planète ne tournent pas à la même vitesse. C'est pour ça qu'il y a la tectonique des plaques (rien à voir avec la danse tongue). Alors si on y rajoutait encore une couche d'eau, ça créerait un effet de roulement à billes qui détruirait l'écorce terrestre.

    D'accord, ces savants n'ont pas trop réussi dans leur tentative d'expliquer le Déluge, par contre leur recherche a généré une saine réflexion sur le sujet qui nous a permis d'en savoir plus sur les preuves scientifiques du Déluge. Cela nous a donné aussi de bonnes bases pour de nouvelles recherches qui nous rapprochent toujours plus de la vérité.

    Alors, vous devez vous dire : "Mais c'est chaud ! Comment on explique le Déluge, à la fin ?" Vous aurez la réponse dans le prochain épisode ^^.

    « Noé et l'arche du Déluge, épisode 2Noé et l'arche du Déluge, épisode 4 »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :