• Noé et l'arche du Déluge, épisode 2

    Le Déluge, présent dans les cultures du monde entier


    Si le Déluge a vraiment eu lieu, et si nous sommes tous les descendants de Noé, et qu'il y ait eu suffisamment de temps pour qu'un évènement de cette importance se grave dans la mémoire collective des hommes, on est en droit de s'attendre à en retrouver des allusions dans pratiquement toutes les cultures du monde. Et bien figurez-vous que c'est le cas :



    Vous remarquerez que c'est en Amérique du Nord qu'il y en a le plus grand nombre, et pas au Proche-Orient, ce qui aurait dû être le cas si c'avait été une légende qui est apparue en Mésopotamie et qui se serait répandue de là dans le reste du monde (c'est le genre d'hypothèse que formulerait un non-croyant pour esquiver la question, mais elle est clairement fantaisiste wink2).

    Ces nombreuses histoires de Déluge partagent 4 points communs :

    1. La cause du Déluge était d'ordre moral (en d'autres termes, c'était un châtiment).
    2. Un "élu" est prévenu par les dieux, pour qu'il puisse prendre ses dispositions avec sa famille.
    3. Tous les animaux sont éradiqués, sauf l'élu et ceux qui se sont embarqué avec lui, humains et animaux.
    4. C'est un oiseau qui annonce que les eaux du Déluge se sont retirées.

       

    Et maintenant, voyons quelques-uns des émules de Noé dans quelques mythologies :
     

    • Chez les Sumériens, il s'appelle Ziusudra.
    • Chez les Akkado-Babyloniens, il s'appelle Utnapishtim. Dans la mythologie babylonienne, la légende correspondant au récit biblique du Déluge est l'épopée de Gilgamesh. Ce qui est marrant (et ce que ni Arte ni National Geographic ne vous diront), c'est que l'"arche" d'Utnapishtim était un vulgaire cube. On se demande carrément comment les gens qui ont inventé la légende ont fait pour s'imaginer qu'un bateau d'une forme pareille puisse prendre la mer : il se serait retourné sans cesse sur les flots comme un dé à jouer happy ! L'arche de Noé, elle, par contre, d'après une étude menée par des ingénieurs navals coréens, n'aurait pas roulé de plus de 2 °, même par les mers les plus démontées, et même si elle avait roulé de 60 °, elle se serait rétablie toute seule comme une grande, elle ne se serait pas retournée glasses. Voyez-vous, les christophobes aiment bien prétendre que parce que l'épopée de Gilgamesh et le récit du Déluge se ressemblent, l'un a donné naissance à l'autre (et ce, en dépit du paganisme grossier du 1er, en contraste avec le strict monothéisme du 2e... no). Ça ne leur viendrait pas à l'esprit (ils s'en gardent bien) que l'Enuma Elish et Atrahasis sont plutôt de grossières déformations du récit du Déluge qui ont surgi après la dispersion à Babel...
    • Chez les rois du surf, il s'appelle Nu'u (ça ne vous rappelle rien wink2 ?). Dans la légende hawaïenne aussi, le dieu Kane met un arc-en-ciel dans les cieux pour montrer son approbation à Nu'u.
       

    Le cas de l'ethnie chinoise Miautso est particulièrement intéressant. Voici ce qu'en dit Bill Cooper de Creation Science Movement (à ne pas confondre avec Milton William Cooper, le théoricien du complot) :
    "J'ai construit la généalogie patriarcale suivante à partir de la traduction par Edgar Truax1 des traditions orales du peuple Miautso de Chine. Ils étaient un autre peuple ancien qui se considérait comme descendant de Japhet, et qui se souvenait d'autres patriarches dont les noms figurent également dans le récit de la Genèse. Ils se sont avérés posséder déjà ces connaissances sous la forme d'anciens couplets quand les missionnaires chrétiens les ont rencontrés pour la première fois. En outre, ils étaient en possession de souvenirs étonnamment préciss de la Création et du Déluge, et certains des détails précis de leurs comptes coïncident presque exactement avec le récit de la Genèse. S'étant d'abord installés dans ce qui est aujourd'hui la province chinoise du Jiangxi , d'où ils ont ensuite été chassés par les Chinois, ils prétendent qu'ils ne sont pas eux-mêmes de sang chinois, et cela est confirmé par leur insistance à dire qu'ils sont les descendants de Japhet, c-à-d d'origine indo-européenne. Les traditions orales dans laquelle la généalogie des Miautso a été conservée doivent leur pureté au fait qu'elle ont été récitées fidèlement et en entier lors des funérailles, des mariages et autres occasions publiques depuis des temps immémoriaux."2

    La généalogie de l'ethnie chinoise Miautso. Les hommes sont en gras et les femmes en italique.

    Légende
     

    1. Patriarche-poussière : ceci est la traduction par Truax du nom original, pas une transposition. Il est clairement censé représenter Adam wink2, la version de son nom dans la langue Miautso (comme en hébreu, en akkadien, etc.), avec la terre, ou l'argile, la substance à partir de laquelle il a été créé.
    2. Se-teh : le Seth de la Bible wink2.
    3. Lu-su : les noms dans le livre des générations d'Adam (Gen. 5) qui suivent immédiatement celle de Seth sont : Enosch, Kénan, Mahalaleel, Jéred, Énoch et Mathusalem. Le nom Lu-su peut éventuellement être identifié comme une corruption de l'un des éléments de Mahalaleel. Sinon, il n'est pas identifiable.
    4. Geh-lo : une corruption, peut-être, de l'élément final du nom de Mathusalem. Sinon, il n'est pas identifiable.
    5. La-ma : le Lémec de la Bible, père de Noé wink2.
    6. 6.Nu-ah : Noé glasses. Dans la tradition Miautso, Nuah était un homme juste a qui Dieu a commandé de construire une grande arche. La libération de la colombe de l'arche est mentionnée, elle fait partie d'une relation très vivante et plutôt terrifiante du Déluge lui-même, ainsi que du séchage éventuel de la terre.
    7. Ga Bo-lu-en : sans compter certaines traditions juives, cette dénomination de la femme de Noé est intéressante et rare. La Genèse, bien sûr, ne donne pas son nom.
    8. Lo Han : le Cham de la Bible wink2. La généalogie des patriarches identifiables suivants est relatée avec une description vivante de l'épisode de Babel et de la confusion des langues. Il est ensuite relaté comment les nations se sont dispersées à Babel sur toute la planète. C'est une préservation surprenante de la connaissance antique, car les Miautso, au moment de leur première rencontre avec les missionnaires, n'avaient aucune notion de la rotondité de la Terre.
    9. Cu-sah : le Cusch de la Bible wink2.
    10. Me-saï : le Mitsraïm de la Bible wink2.
    11. Lo Shen : le Sem de la Bible wink2.
    12. E-lan : l'Élam de la Bible wink2.
    13. Nga-shur : l'Assur de la Bible wink2.
    14. Lo Jah-phu : Le Japhet de la Bible wink2.
    15. Go-Men : le Gomer de la Bible wink2.
    16. ??? : Un patriarche anonyme.
    17. Tu-tan : c'était un nom adopté.
    18. La liste de patriarches et matriarches qui suit indiquent le sérieux avec lequel les Miautso préservaient leurs généalogies, eux et de nombreux autres peuples antiques.
    19. 11 enfants ou tribus : selon les Miautso eux-mêmes, de ces onze enfants ou tribus, 5 ont formé le peuple Miautso, et 6 se sont entremêlés avec l'envahisseur chinois.
       


    La Grande Muraille de Chine

    Tant que nous sommes en Chine, et si on en profitait pour visiter un coup la Grande Muraille wink2 ? Il paraît qu'elle a 4 500 ans, comme par hasard. Or, voyez ce "graffiti" qu'on a retrouvé dessus :



    Les pictogrammes qui composent ce mot (qui signifie "gros bateau") sont en bas. Alors, ça ne vous dit rien, un grand navire avec 8 personnes dessus wink2 ?

    1. Truax, E., "Genesis According to the Miao People". Article Impact. 04/1991. Institute for Creation Research. P0 Box 2667. El Cajon. Californie 92021. USA.
    2. Cooper, B., "After the Flood".
    « Noé et l'arche du Déluge, épisode 1Noé et l'arche du Déluge, épisode 3 »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :