• Noé et l'arche du Déluge, appendice C

    Le Déluge : une simple inondation du côté de la Mer Noire ?



    Robert Duane Ballard

    Ci-dessus, Bob Ballard. Si vous avez suivi la 1ère saison de la série Seaquest, avec Roy Scheider des Dents de la mer comme acteur principal, il vous dira peut-être quelque chose.
    Ballard est un archéologue sous-marin. En fait, ce qui fait sa célébrité, ce n'est pas sa participation à Seaquest mais sa découverte de l'épave du Titanic smile. Non seulement ça, mais aussi ses déclarations comme quoi il aurait trouvé des preuves que le Déluge à l'époque de Noé relaté par la Bible n'était qu'une gigantesque inondation locale sur la région recouverte actuellement par la Mer Noire.

    En 1999, en utilisant des dispositifs robotiques sous-marins, Ballard a exploré les eaux de la mer Noire à la recherche de preuves qui appuieraient une théorie présentée par les géologues Ryan et Pitman.

    Dans leur livre, ils ont déclaré avoir trouvé des preuves géologiques que la mer Noire était jadis un lac d'eau douce, avec des colonies sur les terres agricoles bordant la rive, et que le niveau de la mer a monté. Ils ont émis l'hypothèse que, alors que la mer Méditerranée se remplissait de l'eau de fusion à la fin de l'ère glaciaire, "un énorme mur d'eau" a dévasté soudainement le Bosphore, inondant les villages et provoquant un exode. Ils ont affirmé que cet événement était le déluge de Noé décrit dans la Bible.

    Il n'y a pas de preuve fondée à la base d'un flot d'eau salée méditerranéenne catastrophique qui se serait écoulé vers le nord dans la mer Noire.


    Pr. Tasman Bruce Walker

    Voici la conclusion du géologue créationniste Tas Walker après avoir examiné l'hypothèse de Ryan et Pitman et les preuves qu'ils invoquent en détail dans un article du Journal of Creation(qui s'appelait alors Creation ex nihilo Technical Journal) publié en Avril 2000, intitulé "Black Sea flood definitely not the Flood of Noah" :

    "leur assertion d'avoir trouvé le Déluge de Noé est faux, ce n'est rien que de la spéculation osée et sans fondement. Pas une des caractéristiques de l'inondation de la mer Noire ne correspond aux indices si caractéristiques du Déluge décrit dans la Bible. Et leur affirmation que le récit biblique est juste une version corrompue de légendes d'inondations dérivée de leur inondation de la mer Noire est à la fois fausse et arrogante. Leur revendication n'explique pas comment les légendes de déluges ont surgi, en particulier dans des endroits comme l'Amérique et l'Australie. Au contraire, les légendes de déluges sont des souvenirs corrompus de l'unique Déluge mondial, dont le véritable récit est fidèlement enregistré dans la Bible."


    Le Bosphore fait partie de la connexion entre la mer Méditerranée et la mer Noire. Notez que l'eau trouble coule vers le sud (vers le bas) de la mer Noire à travers le canal pour aboutir dans la mer de Marmara.

    En 2002, une équipe internationale de géologues du Canada, des USA, du Royaume-Uni et de Turquie a rapporté des enquêtes approfondies sur l'hypothèse, et a rejeté entièrement l'idée d'une soudaine inondation de la mer Noire. À partir de vastes études sismiques, de carottes de forage, de la datation au radiocarbone et des études fossiles, ils ont conclu qu'il n'y a aucun support pour un flot d'eau salée catastrophique qui aurait coulé de la Méditerranée vers le nord dans la mer Noire. Au contraire, depuis les temps les plus anciens, la connexion a été dominée par un écoulement d'eau vers le sud de la mer Noire vers la Méditerranée, exactement dans la direction d'écoulement opposée à celle requise par l'hypothèse de Ryan et Pitman.

    Ainsi, les déclarations circulant sans cesse à travers les merdias comme quoi le déluge de Noé a été retrouvé ne sont pas corrects. La preuve à laquelle ils se réfèrent, qui a été trouvée dans la mer Noire, n'a pas été le résultat du Déluge au temps de Noé. Les preuves du Déluge sont de beaucoup plus grande ampleur et peuvent être vues partout dans le monde. Il comprend les immenses parois du Grand Canyon, par exemple, ainsi que les massives falaises blanches de Douvres au bord de la Manche. Le Déluge de Noé était une catastrophe mondiale, pas une inondation progressive confinée à la mer Noire.


    Le Grand Canyon. Notez les grandes strates sédimentaires horizontales dans les parois, qui ont été déposés au moment où les eaux du Déluge montaient. C'est ça, l'ampleur de la catastrophe provoquée par le déluge de Noé.

    « Noé et l'arche du Déluge, appendice B Noé et l'arche du Déluge, appendice D »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :