• Le délire de Darwin, épisode 3

    Quelques problèmes avec la biologie évolutionniste


    Cette fois-ci, nous allons jeter un œil sur la biologie néo-darwinienne et voir si elle ne prend pas trop l'eau.
    Pour analyser une religion, il est bon de se référer à son texte fondateur ; si j'essayais de vous résumer "De l'origine des espèces", je vous dirais qu'en gros, tous les êtres vivants que nous voyons aujourd'hui descendent d'un unique être unicellulaire, et c'est l'accumulation progressive des changements anatomiques et les extinctions répétées sur des millions d'années qui a permis cette évolution.

    Si tel est le cas, la paléontologie devrait nous révéler que plus on descend dans les strates fossilifères, plus l'anatomie des organismes fossiles qu'on y trouve est simple, n'est-ce pas yes ?

    C'est d'ailleurs ce que révèle l' "arbre de la vie". Non, il ne s'agit pas là de celui de Gen. 2:9, mais d'un schéma représentant l'arbre généalogique supposé des êtres vivants selon le néo-darwinisme :



    En fait, c'est quelque chose que Darwin avait concocté un sacré bout de temps avant son voyage aux Galápagos. Au risque de me répéter, le mythe qu'on nous sert dans les dessins animés pseudo-éducatifs comme quoi Darwin a eu l'idée géniale de l'évolution par sélection naturelle aux Galápagos est au même niveau que celui selon lequel Colomb aurait entrepris son voyage pour prouver que la Terre est ronde happy. Ci-dessous, le schéma en question est le seul qui remplissait une page entière dans "De l'origine des espèces" :



    Et pourtant, devinez comment s'intitule le numéro du journal "New Scientist" pour le bicentenaire de la naissance de Darwin ? Je vous le donne en mille... "Darwin was wrong! (Darwin avait tort !) he. Désormais, l'arbre n'est plus un arbre mais une toile d'araignée, et seule une araignée sait où commence et finit sa toile, n'est-ce pas winktongue ?

    "L'Araignée, l'Araignée,
    Est un être bien singulier..." clown

    Et maintenant, nous allons voir d'un peu plus près quelques problèmes de la biologie darwinienne en jetant un œil sur le gisement de fossiles le plus précieux du monde, c-à-d la couche de schiste de Burgess, au Canada.



    C'est à l'époque pointée par la flèche sur le dessin ci-dessus que les évolutionnistes estiment que les animaux qu'on trouve dans le schiste de Burgess ont vécu, à savoir dans le Cambrien inférieur.

    C'est un site très protégé : il n'est ouvert que 6 h/jour, il y a des caméras de surveillance et on ne peut pas juste visiter comme ça, il faut payer un guide évolutionniste.

    Feu Stephen Jay Gould, sommité de la paléontologie évolutionniste du XXe siècle, marxiste et anti-créationniste convaincu, a même écrit un livre intitulé "Wonderful life" sur ce site.



    Et voilà, schématiquement, ce que Gould a conclu d'après son observation du schiste de Burgess :



    En haut, le cône de diversité croissante du néo-darwinisme, tel qu'il est encore enseigné en tant que dogme dans les boîtes à endoctriner de l'Éducation Nationale. Le néo-darwinisme décrète qu'on ne verra jamais l'évolution en action (clown) parce qu'elle est trop lente ; les changements qui sont censés résulter en une évolution s'accumulent de manière imperceptible.

    En bas, l'équilibre ponctué avancé par Gould et son ami Eldredge : les différentes catégories de structures anatomiques étaient innombrables au départ, mais un grand nombre d'entre elles ont été décimées, si bien qu'il n'est resté que 2 phylæ (règnes), qui se sont diversifiés par la suite. Cette théorie implique le saltationnisme, à savoir que, contrairement au darwinisme, les changements de structure anatomique se font "à grands bonds" et c'est pour ça qu'on ne peut pas observer l'évolution en action.

    Vous remarquerez que d'un côté comme de l'autre, on n'est pas censé voir l'évolution se produire. Franchement, on se croirait dans un épisode de H, vous voyez, celui où Jamel Debbouze n'arrive pas à réparer la télé d'une chambre et où il dit au patient : "C'est bon, la télé elle marche pas !" Le patient demande : "Mais comment je fais alors pour regarder la télé ?" Et là, Éric lui dit : "Ben vous la regardez, mais elle marche pas !" happy

    Le plus fascinant dans le schiste de Burgess, c'est ça :



    Les organismes du schiste de Burgess avaient un corps mou, ils n'avaient pas de squelette au sens où nous l'entendons d'ordinaire, or ils sont parfaitement préservés. Ce qu'on voit ci-dessus n'est pas l'impression de l'organisme dans la roche, mais l'organisme lui-même, qui s'est fait comprimer dans la roche.
    On nous dit que ces trucs ont 660 millions d'années, mais c'est super dur à avaler : ce ne sont pas tous les organismes ensevelis dans la boue qui se font fossiliser, car s'il y a encore des bactéries en lui après la mort, elles auront vite fait de le décomposer. Alors la question se pose : comment ça se fait qu'il ait été aussi bien conservé sur 660 millions d'années, surtout s'il s'est fait ensevelir petit à petit comme on nous l'enseigne dans les boîtes à lavage de cerveau oh ???

    Voici quelques échantillons des organismes du schiste de Burgess :



    Celui-là, c'est le big boss : Anomalocaris saron, une espèce d'écrevisse de cauchemar qui faisait 2 m de long !



    L'Hallucigenia porte bien son nom, car le nombre de ses membres était impair ! On ne connaît pas d'exemple semblable d'organisme qui aurait un nombre de membres impair parmi ceux qui existent aujourd'hui (car, ne l'oublions pas, les classes d'organismes représentées dans le schiste de Burgess sont éteintes aujourd'hui).



    Pour l'Opabinia, c'est le nombre d'yeux qui est impair, à savoir 5. Même les araignées ont un nombre d'yeux pairs (8) ! Si vous voulez rechercher des images de ces phénomènes sur le net, ne vous en privez pas, vous ne serez pas déçus yes.



    Salut, papy !
    Non, mais c'est sérieux en plus, ce truc est censé être notre lointain ancêtre parce qu'il avait quelque chose comme des débuts d'épine dorsale happy !

    Tous ces organismes font partie de ce qu'on appelle l'explosion cambrienne : ils sont censés être apparus de nulle part, comme ça, pof ! dans le cambrien parce qu'on n'arrive pas à retrouver d'organismes qui auraient pu être leurs ancêtres dans les strates du précambrien smile.



    On peut le voir sur l'image ci-dessus : il n'y avait que des protistes, c-à-d des êtres unicellulaires, dans le précambrien. Et voilà-t-il pas brusquement qu'une multitude d'organismes divers apparaissent dans le cambrien, on se demande bien pourquoi. Pas étonnant que ce géant intellectuel de Gould ait concocté une alternative évolutionniste au néo-darwinisme, celui-ci prend l'eau de toutes parts smile !

    On peut voir sur l'image ci-dessus que les poissons osseux sont censés avoir émergé lors du dévonien, mais ça c'était avant 2000. En 2000, on a retrouvé un fossile de poisson osseux en Chine dans des strates qui sont censées dater du cambrien eek !

    Le Guang Ming Daily, le journal du parti communiste chinois, a bien résumé la chose :
    "Au début, l'évolution darwinienne était une théorie scientifique... En fait, l'évolution est devenue une religion"

    Vous vous rendez compte :shock: ? C'est l'appareil médiatique d'un parti notoirement antithéiste d'un pays notoirement païen qui dit ça oh !!! C'est tout dire, les membres de ce parti ne sont pas de gentils agnostiques à la Salim Laïbi !!! Mais allez donc dire ça dans les merdias de cette grande démocratie qu'est la nôtre et on verra bien si on vous laissera encore avoir une carrière scientifique erf.

    Il n'y a qu'un seul site connu où l'on trouve des fossiles plus vieux (dans l'échelle de l'évolution) que ceux de Burgess : Ediacara, en Australie, qui a donné son nom à un étage du précambrien supérieur.



    On y a retrouvé de bizarres "plumes de mer" là-bas, mais voici ce qu'elles avaient de plus intéressant :




    C'était un vertébré !

    Voici ce qu'en a dit Nance Haxton, journaliste d'Australian Broadcasting Corporation, la chaîne nationale australienne (qui ne le cède en rien en christophobie à TF1 et Arte), sur  www.abc.net.au :
    "Ce fossile de 6 cm de long est désormais considéré comme le plus vieux fossile vertébré sur la Terre, âgé de 560 millions d'années. Cela démontre que l'origine de toute vie complexe remonte bien plus loin qu'on l'avait imaginé. La créature, en forme de têtard, avait des muscles, une tête, un aileron sur le dos et surtout une colonne vertébrale. C'est cette caractéristique qui pourrait faire de lui le Saint Graal dont les scientifiques rêvent, révélant l'origine de la vie elle-même."

    Le Saint Graal sarcastic... Oh, la nulle no ... Comme quoi quand les journaleux se mêlent d'écrire sur la science, bien souvent, ils n'y comprennent rien happy.
    Ce n'est pas le Saint Graal mais le Saint Sépulcre de la théorie de l'évolution néo-darwinienne : si l'origine des vertébrés est encore reculée dans le temps, ça laisse encore moins de temps aux invertébrés pour avoir pu évoluer en vertébrés happy !
    Après ce coup-là, en tout cas, il faudra beaucoup plus de 3 jours au néo-darwinisme pour s'en relever happy !

    Et maintenant, jetez un œil sur cette image et vous y remarquerez une bien étrange corrélation :



    Qui plus est, c'est pas trop possible de l'afficher sur le graphique mais les humains n'ont été là que sur 0,2% de l'histoire de la planète...

    Et pourtant, si on en croit le darwinisme, plus un organisme est simple, plus son évolution est rapide, puisque d'une part les mutations ont plus d'effet sur eux, et d'autre part ils se reproduisent beaucoup plus vite. Vous n'êtes pas sans savoir qu'un microbe peut en produire un autre en 20 mn. Et pourtant, c'est le contraire que nous constatons ici : les organismes plus simples ont mis plus de temps à évoluer et les plus complexes moins de temps à évoluer. C'est quoi ce délirium trégras eek ?

    Ça me rappelle ce que disait un savant :
    "En théorie, il n'y a pas de différence entre la théorie et la pratique. En pratique il y en a." he

    « Le délire de Darwin, épisode 2Le délire de Darwin, épisode 4 »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :