• La véritable histoire des dinosaures, épisode 6

    Comment les dinosaures se sont-ils éteints ?

    Nous voici arrivés à ZE grande question !

    Côté évolutionniste, les théories avancées ont été nombreuses. Nous allons en passer quelques-unes en revue :

    La théorie de la constipation :



    Scatologie or not scatologie ? J'attige the question tongue.

    En gros, d'après cette théorie, les dinosaures herbivores ont mangé une espèce de végétal qui les a constipé à mort, littéralement. Par la suite, les dinosaures carnivores n'ont plus rien eu à manger et sont morts itou. Il se trouve même certains évolutionnistes pour dire que c'est à ce moment que sont apparues les plantes à fleurs, et qu'elles sont la cause de cette constipation.

    Certaines questions se posent yes :

    • pourquoi les dinosaures herbivores ne se sont-ils pas rabattus sur d'autres types de végétaux, comme l'herbe, qui n'a pas de fleurs ?
    • Idem pour les dinosaures carnivores : il n'y avait quand même pas que des dinosaures herbivores dont ils auraient pu faire leurs proies. De plus, même les lions, les ours et les tigres d'aujourd'hui se nourrissent de végétaux.

    La théorie de la dépendance :




    D'après celle-ci, les dinosaures herbivores seraient devenus dépendants d'une certaine catégorie de végétaux, catégorie qui a fini par s'éteindre ou évoluer, ce qui causa leur mort de faim, qui entraîna aussi celle des dinosaures carnivores.

    Les questions qui se posent ici sont exactement les mêmes que plus haut, et la réponse est he :




    La théorie de la gravité :

    Non, il ne s'agit pas ici de la célébrissime théorie de Newton dont nous expérimentons les effets à chaque seconde de notre vie qui passe smile.
    D'après cette théorie, les dinosaures se sont éteints parce que la gravité aurait soudainement augmenté dans le passé, et ils ne l'auraient pas supporté, ne pouvant s'y adapter, tandis que les autres reptiles, les mammifères et les oiseaux ont survécu parce qu'ils étaient assez petits et légers pour s'adapter à cette nouvelle gravité.
    Ils appuient leur théorie du fait que c'est ce qu'on remarque aujourd'hui : on retrouve les plus grosses créatures de la planète dans les océans (calmar géant, baleine bleue) car elles y flottent, ce qui leur permet de ne pas être incommodées par la gravité. D'après certains partisans de cette théorie, la Lune ou le Soleil devait être plus proche de la Terre à cette époque, ce qui créait une attraction gravitationnelle vers le haut qui permettait aux dinosaures de vivre.

    Bon, quand vous aurez fini de rire comme une baleine après avoir lu ce qui précède, on pourra peut-être passer aux questions qui s'imposent happy :
     

    • existe-t-il seulement un processus connu aujourd'hui qui permette un pareil changement soudain de la gravité ? Les partisans de cette théorie n'ont pas répondu à cette question jusqu'ici.
    • Si c'est bien ce changement de gravité qui a causé l'extinction des dinosaures en des autres grands animaux de cette époque, comment se fait-il que les plésiosaures, les ichtyosaures et les mosasaures se soient éteints aussi alors qu'ils étaient aquatiques smile ?
    • Pourquoi les espèces de dinosaures de petite taille comme le compsognathus se sont éteintes aussi ?
    • Le coup de grâce, c'est clairement le fait qu'il ait existé des mammifères immenses 35 millions d'années après l'extinction des dinosaures (d'après l'échelle chronologique évolutionniste). Un exemple typique est le balutchithérium (ou indricothérium), une sorte de rhinocéros géant :



     

    La théorie de l'épidémie :



    Robert Thomas Bakker

    C'est le Pr. Robert Bakker qui a développé cette théorie dans son livre "The Dinosaur heresies". D'après cette théorie, le niveau de la mer a baissé vers la fin du Crétacé, ce qui a fait apparaître des isthmes qui reliaient les continents précédemment séparés par les océans. Des animaux qui n'avaient jamais vécu sur l'un ou l'autre continent ont ainsi pu y accéder, amenant avec eux divers microbes, virus et parasites. Les animaux de leur nouveau continent avec lesquels ils sont entrés en contact, qui n'avaient pas développé d'immunité à ces agents infectieux, sont morts de maladie.
    D'après Bakker, les petits animaux ne sont pas morts parce qu'étant petits, ils ne pouvaient pas se balader très loin de leur milieu de vie, mais de nombreuses espèces d'animaux marins se sont éteintes parce que le niveau de la mer a baissé.

    Les évolutionnistes eux-mêmes ne sont pas très enthousiastes envers cette théorie : une partie intégrante du dogme de l'uniformitarisme est que l'Amérique du Nord étaient très proches l'un de l'autre, et que l'Atlantique était très petit, et le Pacifique très grand, à cette époque-là. Dans cette optique, la théorie de ponts continentaux ayant brusquement relié 2 continents jusque là isolés l'un de l'autre est intenable. De même, les uniformitaristes postulent aussi que les petits animaux comme les opossums et les tatous pouvaient déjà se déplacer de l'Amérique du Sud vers celle du Nord en passant par l'isthme de Panamá.
    Le coup de grâce qui met fin à la viabilité de cette théorie est le fait que si une épidémie peut décimer une grande partie de la population d'une espèce, elle ne peut pas la décimer entièrement.


    La théorie de l'impact d'astéroïde :


    Celle-là, je parie que vous l'avez vue venir wink2, c'est la théorie la plus populaire, limite un dogme. France 4 et Disney nous en abreuvent à grandes lampées.
    Si, par le plus grand des hasards, vous ne la connaissez pas (heureux êtes-vous, dans ce cas-là, de ne pas vous être fait endoctriner trop intensément), d'après cette théorie, un astéroïde de quelque 10 km de diamètre aurait heurté la Terre il y a 65 millions d'années, créant une explosion de la puissance d'une super-bombe H. La puissance de l'impact aurait éjecté dans l'atmosphère une immense quantité de poussière qui aurait bloqué les rayons solaires, gênant la photosynthèse des végétaux et causant  ainsi l'extinction massive de nombreuses espèces de végétaux, et, de fil en aiguille (à cause de l'impact sur la chaîne alimentaire), l'extinction de nombreuses espèces, dont les dinosaures.
    Il paraît aussi qu'il y aurait eu une recrudescence des éruptions volcaniques dans le même temps (quelle coïncidence wink2).



    Comme on peut le voir sur l'image ci-dessus, il est tout de même curieux que les dinosaures aient été éradiqués par cet évènement alors que d'autres sauriens (mieux vaut éviter le terme "reptiliens" sarcastic) comme les crocodiles et les tortues ont survécu sans problème smile.

    Il paraîtrait même qu'on aurait retrouvé l'emplacement de l'impact : Chicxulub, dans la région du Yucatán, au Mexique. Il y a toutefois un truc bizarre : les fossiles en-dessous sont intacts. Pensez-y : comment ça se fait si un astéroïde de 10 km de diamètre environ est tombé à cet endroit ? Tout ne devrait-il pas être réduit en bouillie à 1 000 km à la ronde ? Mais là encore, ce n'est pas le genre de truc qu'on verra sur TF1 ou France 4...

    Pour résumer, les mots du Pr. Zahnle, astrophysicien au Centre de Recherches de la NASA, à Ames, Californie, sont appropriés :
    "Chacun a son propre mécanisme préféré, nous ne connaissons pas les faits, ainsi vous pouvez lâcher la bride à votre imagination."1

    Et il a parfaitement raison. Il existe une pléthore d'autres théories, certaines farfelues au-delà de l'imaginable : les mammifères auraient volé les œufs des dinosaures, ils auraient été atteints de cataracte, ils ne copulaient pas assez, le méthane contenu dans leurs pets à causé un effet de serre causant un réchauffement climatique, ils sont devenus de plus en plus cons, ils se sont fait balayer par une guerre extraterrestre (ou par les reptiliens happy), les fourmis les ont dévorés de l'intérieur en rentrant par leurs anus2...

    Des faits, prévenu, rien que des faits !

    Je vais partager avec vous quelques faits scientifiques dignes d'intérêt. Pas des théories abracadabrantes, mais des faits bien concrets comme il faut :
     

    • les 1ers ancêtres des dinosaures, dans une perspective évolutionniste, sont, et bien,... des dinosaures ! Hautement spécialisés. Personne ne sait donc d'où les dinosaures viennent sarcastic.

      Ci-dessus, l'eoraptor, considéré par les évolutionnistes comme l'ancêtre des dinosaures. Il faut pas être grand clerc pour s'apercevoir qu'il est 100% dinosaure, et pas 50% dinosaure, 50% autre chose.
      Ça me rappelle un best-seller mondial que j'ai lu, où ça dit que les êtres vivants se reproduisent selon leur espèce (Gen. 1glasses...
    • Les plus anciennes empreintes de dinosaures sont censées être plus anciennes d'environ 20 millions d'années (dans une perspective évolutionniste) que les plus anciens squelettes de dinosaures. En gros, ces gens voudraient nous faire croire que les 1ers dinosaures ont laissé leur empreinte sur la Terre et qu'ils sont morts 20 millions d'années plus tard  oh ? C'est pousser le manque de respect envers l'intelligence des gens un peu loin, vous ne croyez pas ?
      Alors, bien sûr, ils peuvent prétendre qu'on trouvera dans le futur des fossiles qui confirmeront qu'il existait des dinosaures avant ces empreintes, mais c'est là un sophisme des plus tendancieux dont le seul but est d'esquiver la question (à moins, bien sûr, que les scientifiques évolutionnistes soient prophètes happy).
    • On a retrouvé des dinosaures du côté des Pôles et dans le désert. Or, les dinosaures sont des reptiles, c-à-d des animaux à sang froid (contrairement, là encore, à ce que Wikipedia prétend smile). Alors, comment ont-ils fait pour supporter pareils extrêmes de température ? Peut-être qu'ils n'ont pas vécu dans des milieux polaires ni désertiques, mais plutôt que leur milieu naturel a été bouleversé par un Déluge planétaire wink2 ?
    • On a retrouvé des empreintes de dinosaures dans ce qu'on croit avoir été les sables du désert (d'un point de vue uniformitariste) ! Là, je veux dire, c'est bon, quoi, sachant que le désert en question était plus vaste que le Sahara d'après les uniformitaristes, ça ne peut pas ne pas être lié à une catastrophe de très grande envergure dans les faits !
    • Il existe de véritables gisements de fossiles de dinosaures, comme à Bernissart, en Belgique. Parfois, ces "cimetières" ne comportent qu'une seule espèce de dinosaure. Dans tous les cas, ils ne peuvent avoir été enseveli que très rapidement, et pas progressivement sur des millions d'années wink2.
    • Beaucoup d'os de dinosaures fossiles sont cassés et parallèles, ce qui révèle qu'ils ont été transportés par l'eau. Imaginez un peu la force d'un flot d'eau capable de briser des os de dinosaure oh !
    • Il y a trop peu de fossiles de dinosaures juvéniles qui aient été découverts dans le monde entier. Songez-y : si les dinosaures ont "régné" sur la Terre pendant plus de 140 millions d'années, comment se fait-il qu'il y ait aussi peu de fossiles de jeunes dinosaures, alors que c'est dans leur tranche d'âge que la mortalité est la plus grande parmi les animaux arf ?
    • En 2005, le célèbre journal scientifique "Nature" a annoncé la découverte d'un grand mammifère, baptisé Repenomamus robustus, et qui ressemble encore plus à un diable de Tasmanie géant qu'un saint-bernard ne ressemble à un chihuahua (tu m'étonnes, Simone wink2)3, avec des os de psittacosaures (tricératops petit modèle) dans l'estomac4. On est loin de l'image d'Épinal évolutionniste de minuscules musaraignes qui rampent dans l'ombre des gigantesques dinosaures he !

    Tous ces faits pratiquement ignorés des sources d'information publique conventionnelles (et donc du grand public) indiquent que les fossiles en grande quantité que nous retrouvons aujourd'hui sous la Terre ne sont pas le résultat d'une évolution s'étalant sur des millions d'années, mais d'une catastrophe naturelle mondiale ponctuelle, qui a enseveli tous les dinosaures qui vivaient à un moment donné.

    Conclusion :


    Les théories avancées par les scientifiques évolutionnistes pour expliquer l'extinction des dinosaures ont été pesées dans la balance, et trouvées légères, même s'ils l'ignorent sciemment. Leurs théories sont en complet désaccord avec les faits scientifiques.

    Par contre, si nous prenons le récit de la Genèse comme ce qu'il est, c-à-d la parole de Dieu, nous pouvons facilement expliquer la grande quantité de fossiles dans les strates géologiques par le  Déluge au temps de Noé.




    Ce-dernier a embarqué a embarqué un mâle et une femelle de chaque sorte de dinosaure dans l'arche, pour la préservation de leurs espèces. Toutefois, lorsqu'ils se sont retrouvés face à un environnement beaucoup plus hostile qu'avant à cause du bouleversement écologique amené par le Déluge, ainsi qu'à une chasse impitoyable organisée par les humains (Gen. 10:9) pour leur viande, la sécurité et la gloire, ils ne purent pas prospérer comme avant et s'éteignirent petit à petit. Et si on ne voit plus de dinosaures aujourd'hui, et bien ! C'est parce qu'on n'a pas commencé les initiatives de protection des espèces en voie de disparition plus tôt ^^.

    Est-ce que cela signifie pour autant qu'ils sont complètement éteints ? C'est ce que nous verrons dans les épisodes suivants ^^.

    1. Zahnle, Science 295(5559):1447, 02/2002. Revenir au texte.
    2. Je sais que ça semble difficile de croire que c'est sorti d'un cerveau humain, mais c'est bien la théorie que propose Bernard Werber dans "La Révolution des Fourmis". Alors, je sais que c'est une œuvre de fiction, mais elle est écrite de telle sorte que quand un fait scientifique y est dit, le sous-entendu est qu'il est sérieux...  Revenir au texte.
    3. Hu, Y., et al., "Large Mesozoic mammals fed on young dinosaurs", Nature 433(7022):149-152, 2005. Revenir au texte.
    4. Thomas, B. 2012, "On the Origin of Dogs", Acts & Facts, 41(1):16, et Sever, M. "Dinosaur-eating mammal", Geotimes, 5/3/2005Revenir au texte.
    « La véritable histoire des dinosaures, épisode 5La véritable histoire des dinosaures, épisode 7 »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :