• La véritable histoire des dinosaures, appendice A

    Le T-rex était-il végétarien avant la Chute ?



    On me dit parfois qu'avec des dents aussi monstrueuses, le tyrannosaure ne pouvait pas être végétarien. Mais en fait, cela vient surtout d'un formatage originaire des films de dinosaures style Jurassic World qui dépeignent la plupart des dinosaures comme d'agressifs carnivores. Mais la simple présence de dents pointues ne dit pas comment l'animal se comportait ni de quelle nourriture il se nourrissait, ça dit juste qu'ils avaient des dents pointues yes6. Regardez par exemple ce crâne :



    Alors, à votre avis, de quoi pouvait bien se nourrir cette espèce de monstre ? De chair fraîche ? De sang ? D'os ?
     

    Et bien non : cet animal est exclusivement frugivore car c'est une roussette (chauve-souris géante aussi appelée "renard volant") happy.


    Bien entendu, nous avons des preuves solides que le T-rex et autres dinosaures théropodes étaient carnassiers : fossiles de tyrannosaure et de tricératops emmêlés, fossile de compsognathus avec un lézard dans le ventre, des coprolithes (étrons fossilisés) de tyrannosaure avec une "proportion élevée (30-50%) de fragments d'os"1...

    Des théropodes herbivores  oh

    Cependant, la découverte de Nothronychus graffami, de la branche des thérizinosaures, suggère qu'au moins cette branche de théropodes était herbivore2. Et une nouvelle étude3, du même auteur principal, le Dr Lindsay Zanno du Field Museum de Chicago, suggère que même dans le sous-ordre des théropodes, généralement considéré comme celui des dinosaures carnivores par excellence, ils étaient plus l'exception que la règle4. Sur les 90 (un nombre probablement surfait) "espèces" de théropodes qu'elle et son collègue Peter Makovicky ont analysé, 44 d'entre eux ont montré des signes clairs de végétarisme : "les ornithomimosaures, les therizinosaures, les oviraptorosaures, les alvarezauroïdes, plusieurs oiseaux primitifs [sic], et l'unique troodontidé jinfengopteryx."5

    Lorsque vous essayez d'en déduire le régime alimentaire d'un animal qui a été fossilisé, normalement les os et les dents sont tout ce qui reste. Donc, un scientifique pourrait penser qu'un certain animal était un carnivore en fonction de ses dents et de griffes acérées qui seraient propres à déchirer la chair. Mais ces mêmes dents et les griffes pourraient aussi bien avoir servi à manger de la végétation rugueuse ;)2. Dans le cas des théropodes, il y avait une petite quantité d'excréments et de contenu stomacal fossilisés qui a permis aux scientifiques d'analyser le régime réel des dinosaures. Imaginez leur surprise lorsque les membres de cette famille "hyper-carnivore" se sont avérés se nourrir régulièrement de salade3 wink2 ! Ça explique mieux les dents en forme de cheville -voire absentes- chez certains de ces théropodes wink2.

    Les créationnistes, qui croient que tous les animaux ont été végétariens dans le passé (Gen. 1:30), ne devraient pas être surpris quand les animaux traditionnellement carnivores se révèlent être en mesure de suivre, ou en fait préférer, un régime végétarien. Il y a plein d'exemples d'animaux tels que les lions, les chats et les chiens qui préfèrent un régime sans viande.

    Et d'un point de vue purement écologique, il faut beaucoup moins de biomasse pour soutenir un régime végétarien qu'un régime carnivore glasses. Par conséquent, nous ne devrions pas être surpris de constater que de nombreux animaux ne sont pas des carnivores exclusifs, car être végétarien ou capable de survivre avec de la végétation est un grand avantage dans les moments de disette.

    En revanche, les évolutionnistes ont recours à un raisonnement alambiqué à propos de la consommation de viande et de l'évolution et de la ré-évolution du comportement herbivore smile. Un rapport sur la référence 1 affirme :

    "Avant cela, nous pensions que les théropodes herbivores comme les thérizinosaures étaient un phénomène rare", a déclaré Zanno à LiveScience. "Nous savions qu'ils doivent avoir évolué à partir des carnassiers quelque part dans leur ascendance, mais avant notre étude, il semblait que le comportement herbivore était l'exception et non la norme pour les théropodes maniraptoriens. [...]

    Beaucoup de lignées de dinosaures maniraptoriens mangeaient vraisemblablement une certaine quantité de plantes dans le cadre de leur régime alimentaire, et ils ont hérité sans doute cette capacité de l'ancêtre commun de l'ensemble du groupe", a déclaré Zanno. "Ainsi, les dinosaures prédateurs maniraptoriens comme Velociraptor doivent avoir ré-évolué le comportement carnivore exclusif."


    Sans commentaire sleep...

    Le végétarisme, c'est le paradis yes !

    Au risque de me répéter, à l'origine, avant le péché, tous les animaux, y compris les tyrannosaures, étaient végétariens (Gen. 1:30).

    Beaucoup d'animaux dotés de dents pointues sont fondamentalement végétariens. Le panda géant a des dents pointues comme celles d'un carnivore mais ne mange pratiquement que du bambou. Pour "expliquer" pourquoi un panda géant a des dents de carnivore tout en ne mangeant à peu près que du bambou, les évolutionnistes sont obligés de dire que le panda géant a évolué à partir d'un carnivore, puis s'est tourné vers le bambou7.



    Les ours ont des dents semblables à celles d'un grand félin, mais certains sont "uniquement" végétariens alors que d'autres, voire la plupart, sont "principalement" végétariens (mais ça, il n'y paraît pas quand on regarde Arte smile)



    Avant la Chute, Dieu a qualifié le monde qu'Il a créé de "très bon" (Gen. 1:31). Plusieurs personnes ont de la peine à accepter cette idée d'harmonie parfaite à cause de la chaîne alimentaire du monde actuel. Cependant, on ne peut pas prendre ce monde maudit par le péché, cette mort et ces luttes qui en résultent, dans le but d'en faire des arguments pour rejeter le récit biblique des origines. Le péché a tout modifié. C'est la raison pour laquelle Paul déclare que la Création présente "soupire" (Ro. 8:22). Il faut regarder le monde à travers les yeux de la Bible pour comprendre cela.

    Au commencement, Dieu donna à Adam et Ève la domination sur les animaux (Gen. 1:28). En regardant le monde actuel, on se rappelle Heb. 2:8 : "tu as tout mis sous ses pieds. En effet, en lui soumettant toute chose, Dieu n'a rien laissé qui échappe à son autorité. Maintenant pourtant, nous ne voyons pas encore que tout lui soit soumis." Le péché a modifié la relation entre toutes les choses, elles ne Lui sont pas soumises comme à l'origine.

    La plupart des gens, y compris beaucoup de chrétiens, ont tendance à considérer le monde actuel, avec la mort et la souffrance, comme un critère pour juger la Bible. Mais nous sommes pécheurs, des êtres humains faillibles, et nous ne pouvons qu'observer un monde maudit (Ro. 8:22). Pour comprendre le monde, il faut commencer par la révélation divine, la Bible8.


    Pr. Henry M. Morris

    D'où viennent donc les crocs et les dents ? Henry M. Morris, une des grandes figures du mouvement créationniste moderne, déclare :
    "Que des structures telles que les crocs et les dents fassent partie de l'équipement donné dès l'origine, ou soient des structures récessives devenues dominantes uniquement à cause de processus de sélection ultérieurs, ou des structures dues à des mutations qui ont suivi la Malédiction, ou quelque chose d'autre encore, est une question dont l'éclaircissement nécessite de plus amples recherches."9

    Il se peut que certains animaux aient commencé à se manger dès l'entrée du péché dans le monde. À l'époque de Noé, Dieu décrit le monde en ces termes : "Dieu regarda la terre, et voici, elle était corrompue ; car toute chair avait corrompu sa voie sur la terre." (Gen. 6:12)

    Après le Déluge, nouveau changement, cette fois du comportement des animaux : "Vous serez un sujet de crainte et d’effroi pour tout animal de la terre, pour tout oiseau du ciel, pour tout ce qui se meut sur la terre, et pour tous les poissons de la mer : ils sont livrés entre vos mains." (Gen. 9:2)
    À partir de ce moment-là, le mandat de domination (Gen. 1:28) sera encore plus difficile à exercer.

    La mort en paradis arf ?

    On a déjà entendu des gens dire que les hommes et les animaux auraient été blessés même dans un monde "idéal". Ils affirment que, même avant le péché, Adam, ou un animal, aurait pu piétiner d'autres créatures ou aurait pu s'égratigner à cause d'une branche. Ces situations sont des faits du monde présent déchu, le monde présent n'est pas parfait ; il souffre des effets de la malédiction (Ro. 8:22), n'ayons pas peur de le marteler. Encore une fois, il n'est pas bon de regarder la Bible à travers les yeux du monde et dire que le monde avant le péché ressemblait au monde que nous connaissons aujourd'hui. Nous ne savons pas à quoi ressemblait un monde parfait, continuellement restauré et entièrement soutenu par la puissance de Dieu (Col. 1:17, Héb. 1:3), car nous n'avons jamais fait l'expérience de la perfection (Adam et Ève, oui, avant le péché). Mais nous en avons une idée à partir de certains passages de l'Écriture (Dt. 8:4, 29:5, Né. 9:21) qui nous disent que lorsque les Israélites ont marché dans le désert pendant 40 ans, ni leurs vêtements ni leurs chaussures ne se sont usés et leurs pieds n'ont pas enflé. Lorsque Dieu soutient les choses à la perfection, l'usure ou la blessure ne sont même pas envisageables. Pensez à Schadrac, Méschac et Abednégo (Da. 3:26-27) qui sortirent du feu sans même l'odeur de fumée sur eux. Encore une fois, quand Dieu exerce une providence parfaite, se blesser n'est pas possible. Dans un monde parfait, avant le péché et la malédiction, la providence de Dieu était totale, mais ce monde maudit se détériore. Beaucoup de commentateurs pensent que la description en Es. 11:6-9 du loup et de l'agneau, et du lion qui mange de l'herbe comme le bœuf, est une image de la nouvelle Terre lors de la restauration à venir (Ac. 3:21) quand il n'y aura plus ni malédiction ni mort (Ap. 21:1, 22:3). Les animaux décrits vivent paisiblement en végétariens (comme dans le monde avant le péché, Gen. 1:30).

    1. Ostrom, J. H., "The osteology of Compsognathus longipes", Zitteliana 4:73–118, 1978. Revenir au texte.
    2. Zanno, L. et al., "A new North American therizinosaurid and the role of herbivory in ‘predatory’ dinosaur evolution," Proceedings of the Royal Society B 76(1672):3505–3511, publié en ligne avant impression 15/07/2009, doi: 10.1098/rspb.2009.1029. Revenir au texte.
    3. Zanno, L. et Makovicky, P., "Herbivorous ecomorphology and specialization patterns in theropod dinosaur evolution", Proceedings of the National Academy of Science, 2010 | DOI:10.1073/pnas.1011924108. Revenir au texte.
    4. Bloxham, A., "Most dinosaurs were vegetarian rather than meat-eating beasts, research suggests", Telegraph (UK), telegraph.co.auk, 20/01/2011. Revenir au texte.
    5. Pass the Salad, Please: Many Theropods Ate Plants, Smithsonian.com, 21/12/2010. Revenir au texte.
    6. Marrs, D. et Kylberg, V., Dino cardz, 1991. Estemmenosuchus était un grand reptile d'aspect mammalien. "Malgré ses dents particulièrement menaçantes, c'était probablement un mangeur de végétaux." Les auteurs sont probablement arrivés à cette conclusion en examinant les dents postérieures. Revenir au texte.
    7. Brandes, K., "Vanishing species", p. 98, 1974. Revenir au texte.
    8. Ps. 78:5, 2 Ti. 3:14-17, 2 Pi. 1:19-21. Dieu, qui a inspiré les écrits, a toujours existé, est parfait et ne ment pas (Tit. 1:2). Revenir au texte.
    9. Morris, H. M., "The Genesis record", p. 42-46, 1976. Revenir au texte.
    « La véritable histoire des dinosaures, épisode 10Le canon des Écritures, épisode 1 »

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Kazuma Kiryu
    Mercredi 8 Novembre 2017 à 13:53

    Merci pour ces articles édifiants et très instructifs. 

     

    Petite anecdote: un jour j'ai débattu avec un athée croyant de l'évolution qui disait "je ne suis pas scientifique, mais voici un article qui explique bien que l'évolution est comme ceci, etc etc" il me disait que j'avais une opinion biaisée parce que j'étais croyant alors que lui-même a une opinion sacrément plus biaisée reposant sur des articles ultra-biaisés dont il admet ne pas comprendre le sens car il dit, je cite: "je ne suis pas scientifique, mais..." bref, l'évolutionnisme, c'est magique.

     

    Au final, beaucoup des raisonnements des évolutionnistes reposent sur le fait qu'ils n'ont pas envie d'admettre que Dieu existe.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :