• L'autre face de la sévérité

    L'autre face de la sévérité

    Plutôt que de la gentillesse, Aslan offre parfois la sévérité, mais cette sévérité finit toujours par se révéler à chaque fois comme étant de l'amour. Et dans les nombreuses scènes des Chroniques où Aslan fait montre de Son amour chaleureux et de Sa tendresse, nous pouvons voir une image si touchante et attirante que nous comprenons facilement pourquoi de nombreux enfants (et de nombreux adultes aussi) donnent leur cœur à Jésus Christ après avoir rencontré le Lion kiss.
    Lorsque le jeune Digory (qui devait devenir le Pr. Kirke, après la fondation de Narnia, arrive à prendre Son courage à 2 mains et à demander à Aslan quelque chose pour guérir sa mère clouée au lit, bien qu'il ait été forcé de reconnaître devant Lui qu'un mal pernicieux (à savoir, la Sorcière Blanche) était entré en Narnia par sa faute, la réaction d'Aslan est surprenante :
    Avec stupeur, il vit la tête du Lion inclinée vers la sienne : d'immenses larmes brillaient dans Ses yeux, des larmes si grosses, si brillantes, qu'il crut que le Lion était plus ému que lui-même.1
    Comme je l'avais déjà mentionné précédemment, après que Lucy ait échoué à suivre Aslan à cause de la pression de sa fratrie, elle et Aslan se retrouvent par la suite, et Celui-Ci l'accueille avec chaleur et tendresse malgré tout :
    Le grand fauve se roula sur le côté, de telle sorte que Lucy tomba, à moitié assise, à moitié couchée, entre Ses pattes de devant. Il se pencha et toucha légèrement le nez de Lucy avec Sa langue. Son souffle chaud l'enveloppa tout entière.2

    Dans votre monde, Il a montré à plusieurs reprises la même compassion. Lorsqu'Il est allé à Béthanie, où son ami Lazare était enterré, Il savait qu'Il allait le ressusciter. Et pourtant, à la vue des sœurs éplorées de ce-dernier, Son cœur fut profondément touché et Il pleura avec elles cry (Jn. 11:35).
    Ce que le Seigneur a offert à Lucy, Il aurait tant aimé que le peuple juif le reçoive. Il en a pleuré, pleuré d'indignation et de compassion envers ce peuple éternellement rebelle malgré tout l'amour qu'Il lui a manifesté au fil des siècles (És. 65:2cry : "Jérusalem, Jérusalem, toi qui tues les prophètes et qui lapides ceux qui te sont envoyés ! Combien de fois j’ai voulu rassembler tes enfants, comme une poule rassemble ses poussins sous ses ailes, et vous ne l'avez pas voulu!" (Mt. 23:37).
    Lorsque Pierre, après la résurrection de Jésus, peut enfin se retrouver en tête-à-tête avec son Maître, Celui-Ci aurait pu lui en vouloir de l'avoir renié 3 fois (Lc. 22:54-62), mais bien au contraire, Il l'a accueilli avec amour en lui faisant déclarer 3 fois qu'il L'aime (Jn. 21:15-17).
    Lors de la Cène, Jésus a parlé avec une grande tendresse à Ses disciples entêtés, bornés et gaffeurs (comme vous et moi wink2) qui avaient le privilège insigne d'être Ses plus fidèles camarades, Il leur a dit : "Tout comme le Père m'a aimé, moi aussi, je vous ai aimés. Demeurez dans mon amour [...] Je ne vous appelle plus serviteurs parce que le serviteur ne sait pas ce que fait son seigneur, mais je vous ai appelés amis parce que je vous ai fait connaître tout ce que j'ai appris de mon Père." (Jn. 15:9, 15).

    Vous ne trouvez pas ça fantastique, vous oh ? Vous, les humains si ordinaires en apparence par rapport aux autres êtres vivants, si enclins au péché, si frivoles, pouvez être amis avec le Seigneur Créateur de l'Univers, rien que ça oh ! Vous pouvez être l'objet de Son affection et de Sa délectation oh ! Vous rendez-vous seulement compte de la chance que vous avez, vous autres les humains oh ?! Comment faites-vous pour rester si nombreux engoncés dans vos petites vies minables et égoïstes au lieu de tout faire pour chercher Sa face oh ? Au moins, si vous n'avez pas réalisé cette vérité jusqu'à présent, Narnia vous aidera en ceci qu'Aslan illustre cet amour si personnel et intime dont vous pouvez bénéficier auprès de Lui de telle sorte qu'il ne faut vraiment pas avoir les yeux en face de trous pour ne pas le réaliser après ça.

    Dans la grande fresque originelle, Dieu a créé les humains pour que leur vie ne soit remplie que de bonté, d'amour et de joie cool. Il voulait que votre gent soit heureuse, Il ne voulait pas que le mal et la souffrance vous afflige. Mais le mal étant entré par la suite dans votre monde et aussi vos êtres, Il n'y avait qu'une seule solution, celle qu'Il avait déjà préparée depuis le début de par Son omniscience (et oui, rien ne le surprend) : exécuter la douloureuse opération chirurgicale destinée à extirper des êtres et des vies de tous ceux d'entre vous qui accepteront de la subir la cause primordiale de toute souffrance : le péché beurk. Avec Narnia, vous pouvez mieux comprendre les raisons de cette opération. Les Chroniques vous aident à comprendre pourquoi Aslan permet la souffrance et demande des actes et des choix à la limite du sacrifice. Mais elles vous montrent aussi l'autre côté de Sa sévérité et Son intransigeance avec des scènes d'amour chaleureux et tendre entre Aslan et Ses créatures, reflet magnifique de l'amour que Jésus vous porte kiss.

    Chez nous à Narnia, les bonnes créatures répondent à l'amour d'Aslan en L'aimant en retour. Un bel exemple parmi tant d'autres : lorsqu'Aslan, après Sa résurrection, envahit le château de la Sorcière Blanche pour libérer de leur pétrification les Narniens que la propriétaire des lieux avait pétrifiés cent ans auparavant, lorsque ceux-ci opposérent une résistance à son oppression, Il souffla sur chaque Narnien pétrifié pour lui rendre la vie. Parmi eux se trouvait un autre lion qui, une fois sorti de sa pétrification, ne résista pas à son envie d'être avec le grand Lion et de Lui exprimer tout son amour en bondissant vers Lui et lui léchant le visage kiss.

    Évidemment, ça vous est plus difficile, à vous les humains, de ressentir ou d'exprimer votre amour envers Jésus Christ puisqu'Il n'est pas physiquement présent parmi vous et qu'Il ne vous parle pas avec une voix humaine. Il vous est plus facile d'aimer les gens autour de vous, que vous pouvez voir, entendre et toucher. Mais un temps viendra pour ceux d'entre vous qui L'aimez et L'aimerez où vous serez libéré de la prison de votre monde et de votre chair corrompus, et vous pourrez alors voir face à face votre Libérateur. À ce moment, vous vous sentirez tout à fait comme ce lion libéré de sa pétrification. Je veux bien être pendu si vous serez capable de contenir votre joie à ce moment-là : vous verrez en Lui tout ce que vous voyez dans le visage de l'amour de votre vie actuellement, mais intensifié au-delà de toute imagination cool. Vous saurez alors qu'Il est et a toujours été Celui que vous avez toujours aimé et recherché plus que tout et n'importe quoi cool.

    Vous pouvez faire l'expérience dès maintenant d'un avant-goût de l'euphorie que procure ce genre d'amour, en communiant avec Jésus Christ par la prière et la sanctification yes. Narnia vous rend la chose un peu plus facile en vous le montrant dans la relation entre Aslan et tous ceux qui L'aiment.

    1. Lewis, C. S., "Le Monde de Narnia", p. 88. Revenir au texte.
    2. Lewis, C. S., "Le Monde de Narnia", p. 428. Revenir au texte.
    « Amour et sévéritéAccueil »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :