• Fils de Dieu et Néphilim, épisode 2

    La progéniture - "comme aux jours de Noé"

    Le mot "Néphilim" n'est pas traduit dans la version anglophone King James, qui date du XVIIsiècle, tandis que les versions francophones, pour la très grande majorité, le traduisent par "géants". Il est tout à fait possible que ces êtres aient été gigantesques, donc cette traduction pourrait être correcte en un sens, mais il suffit de consulter la concordance de Strong pour s'apercevoir que dans son sens littéral, ce mot signifie "Déchus", du radical "naphal", qui signifie "tomber, être couché, être étendu, gisant (à terre), être jeté à bas, échouer". S'ils étaient la progéniture d'êtres humains, que ce soient des impies, des potentats ou des possédés, pourquoi est-ce que la parole de Dieu les qualifie d'office de "déchus" ? Être né dans une famille impie de parents impies n'exclut pas d'office qu'on puisse avoir droit aux promesses de Dieu destinées à ceux qui croient en Lui.

    D'aucuns ont suggéré, en accord avec le point de vue des anges déchus, que les Néphilim ont été condamnés parce qu'ils n'étaient pas entièrement humains. D'ailleurs, Jud. 6-7 est un passage qui semble apporter de l'eau au moulin de ce point de vue :
    "Quant aux anges qui n'ont pas conservé leur rang mais ont abandonné leur demeure propre, il les a enchaînés éternellement dans les ténèbres pour le jugement du grand jour. De même, Sodome et Gomorrhe et les villes voisines, qui se sont livrées comme eux à l’immoralité sexuelle et à des relations contre nature, sont données en exemple et subissent la peine d'un feu éternel."
    Le passage établit clairement la relation entre les pratiques sexuelles perverses de Sodome et Gomorrhe et les anges déchus qui n'ont pas "conservé leur rang" (ou plutôt, leur place importante). Mais que sont les "ténèbres" qui les enchaînent éternellement ?

    2 Pi. 2:4-5 : "En effet, Dieu n'a pas épargné les anges qui ont péché, mais il les a précipités et enchaînés dans l'abîme, là où règnent les ténèbres, pour qu’ils y soient gardés en vue du jugement. Il n'a pas épargné non plus l'ancien monde, bien qu’il ait sauvé huit personnes dont Noé, ce prédicateur de la justice, lorsqu'il a fait venir le déluge sur un monde impie."

    Ce passage nous parle d'anges qui ont été enfermés, dans l'attente de leur châtiment final et éternel. De plus, le mot traduit ici par "abîmes" est le grec "tartaroo", qu'on ne retrouve nulle part ailleurs dans la Bible, et qui vient bien entendu de Tartaros (le Tartare, région la plus profonde du royaume d'Hadès). On sait que le séjour des morts (le Schéol de l'Ancien Testament) se décline par Hadès dans le Nouveau Testament. Ce traitement bien distinct de ces anges déchus se démarque aussi car on sait que même Satan et ses autres anges ont encore la permission d'errer ça et là sur la Terre (Job. 1:7, Eph. 6:12). Quand on lit les passages susmentionnés, ils sont difficiles à comprendre en isolation, mais ils sont plus faciles à comprendre si on suit le point de vue selon lequel les fils de Dieu de Gen. 6 sont des anges déchus.

    Mais pourquoi ce groupe d'anges renégats est-il emprisonné ? Dans ce passage, des anges spécifiques sont juxtaposés à l'époque de Noé et les pratiques pécheresses de Sodome et Gomorrhe. On peut juste présumer que ces anges n'ont pas respecté les règles et se sont écartés des limites d'une guerre spirituelle normale. Si ces démons ont simplement possédé des êtres humains, pourquoi doivent-ils recevoir un châtiment plus sévère alors que les démons n'ont fait que ça dans l'histoire des hommes ?

    Certains commentateurs se réfèrent à 1 Pi. 3:18-20 :
    "Christ aussi a souffert une fois pour les péchés, lui juste pour des injustes, afin de nous amener à Dieu, ayant été mis à mort quant à la chair, mais ayant été rendu vivant quant à l’Esprit, dans lequel aussi il est allé prêcher aux esprits en prison, qui autrefois avaient été incrédules, lorsque la patience de Dieu se prolongeait, aux jours de Noé, pendant la construction de l’arche, dans laquelle un petit nombre de personnes, c’est-à-dire, huit, furent sauvées à travers l’eau."
    Cela pourrait être une autre mention des anges déchus de l'époque de Noé. Il est vrai que bien que le mot "esprit(s)" soit plutôt utilisé pour les anges, il peut aussi désigner un esprit humain, toutefois le passage mentionne une prison, ce qui semble plus s'accorder avec l'idée de chaînes précédemment mentionnée à propos du Tartare.
    Évidemment, le concept entier d'un groupe d'anges déchus peut en laisser plus d'un perplexe. Quand on a demandé à Jésus les signes qui annoncerait l'imminence de Son retour, il a répondu entre autres en Lc. 17:26 :
    "Ce qui arriva du temps de Noé arrivera de même aux jours du Fils de l’homme."
    D'accord, Jésus, en contexte, attire ici l'attention de Ses auditeurs sur le fait que les antédiluviens n'ont pas vu le Déluge venir. Toutefois, Gen. 6:11-13 nous dit aussi que le monde de cette époque était violent et corrompu. Et il ne faut pas oublier qu'à cette époque la mondialisation n'existait pas encore (ou en tout cas plus depuis Babel) et que la société de l'époque était à haut contexte, c-à-d que les gens savaient en général de quoi vous parliez sans que vous ayez besoin de vous lancer dans des explications à rallonge, vu que l'arrière-plan socioculturel était le même, contrairement à notre société actuelle qui est mondialisée et pluriculturelle, et donc à bas contexte. Aussi il ne faut pas s'attendre à ce que Jésus explicite le contexte de tout ce qu'Il raconte.

    Ainsi, certains ont suggéré qu'on pourrait bien voir de nouveau des anges déchus s'accoupler avec des humaines aux derniers jours. Ils croient aussi que cette prophétie s'accomplit aujourd'hui par les enlèvements extraterrestres et les pratiques d'ordre sexuel qui les accompagnent. Ils croient aussi que ces pratiques ont réellement produit des hybrides anges déchus/humains, comme les Néphilim (des reptiliens peut-être happy ?).
    Le problème avec cette thèse est que les anges qui ont eu des enfants d'humaines, en opposition avec ceux qui se seraient éventuellement contenté d'avoir des relations sexuelles avec des femmes, sont emprisonnés dans le Tartare jusqu'au jugement à la fin des temps. Si les anges qui ont commis cela ont subi ce sort, pourquoi ceux qui s'y aviseraient de nouveau ne se feraient-ils pas mettre en tôle ténébreuse par Dieu pareillement ? À moins, bien sûr, que ce ne soit là un prélude à la "fin des temps", en notre époque où les puissances de l'enfer se déchaînent, jusqu'à ce que Dieu règle cette question personnellement quand Il reviendra ? En tout cas cette thèse a des parallèles intéressants avec notre étude.

    Il convient aussi de mentionner que certains pensent qu'anges déchus et démons ne sont pas la même chose, mais que les démons sont les esprits désincarnés des Néphilim, une idée qu'on retrouve aussi dans le livre apocryphe d'Énoch. Le problème avec cette idée, évidemment est qu'on a beau la retourner dans tous les sens, elle est impossible : si on considère que les Néphilim sont des hybrides anges déchus/humains, soit on les considère plus comme des anges déchus et ils sont censés aller dans le Tartare après leur mort physique dans le Déluge, ou soit on les considère plus comme des humains, et la parabole de l'homme riche et Lazare nous informe qu'il est impossible aux morts de revenir. Les tenants de cette thèse citent 1 Tim. 4:1 ou le texte parle d'esprits séducteurs et de doctrines de démons, pour la justifier, mais le texte n'implique absolument pas que les mauvais esprits et les démons soient différents, logiquement, ça ne se tient pas.

    « Fils de Dieu et Néphilim, épisode 1Fils de Dieu et Néphilim, épisode 3 »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    ag
    Mercredi 14 Juin 2017 à 19:10

    Le diable à entrainer dans sa rebéllion un tiers des etres célestes, il est mentionné aussi que l etang de feu est réservé pour le diable et ces anges.

    EN fait on est en face d'un problème de traduction de la bible, etres célestes n'est pas la meme chose que anges.

    Très peu d'ange on suivi le kerouvim (chérubin ) qu'on nomme le diable.

    Moi je dirais ceci :

    Ange déchu + femme d'homme = géants

    géants morts = démons

    etres célestes suivant le diable = mauvais esprits

     

    La bible parle d'ange, de domination d'autorité, de prince de ce monde, et d'esprit mechant dans les lieux céleste,de géants, elle fait bien aussi une distinction avec le diable

    Il ya bien une différence, mais tout ça c'est des mauvais.

      • Vendredi 7 Juillet 2017 à 01:43

        Bonsoir et merci pour ton commentaire (et désolé pour le délai de réponse, je suis à la bourre).

        En réalité, je parle de la théorie qui voudrait que les démons du Nouveau Testament soient les âmes des Néphilim dans le dernier épisode de cette série, mais je ne la rejoins pas. Je parle aussi des "géants" dans l'épisode suivant, et j'y démontre qu'ils n'étaient sans doute pas aussi gigantesques que les dépeint l'imaginaire populaire, il y a là effectivement un problème de traduction.

        Effectivement, il existe plusieurs ordres d'être célestes, mais dans le langage courant, il n'y a aucun problème à les désigner en tant qu'"anges", puisque ce sont précisément ces êtres célestes qu'on a à l'esprit.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :