• Fils de Dieu et Néphilim, épisode 1

    Les différents points de vue


    Gen. 6:1-7 : "Lorsque les hommes eurent commencé à se multiplier à la surface de la terre et que des filles leur furent nées, les fils de Dieu virent que les filles des hommes étaient belles et ils en prirent pour femmes parmi toutes celles qu'ils choisirent. Alors l'Eternel dit: «Mon Esprit ne contestera pas toujours avec l'homme, car l'homme n'est que chair. Il vivra 120 ans.» Il y avait des géants [Néphilim] sur la terre à cette époque-là. Ce fut aussi le cas après que les fils de Dieu se furent unis aux filles des hommes et qu'elles leur eurent donné des enfants. C’étaient les célèbres héros de l'Antiquité.  L'Eternel vit que les hommes commettaient beaucoup de mal sur la terre et que toutes les pensées de leur cœur se portaient constamment et uniquement vers le mal. L'Eternel regretta d'avoir fait l'homme sur la terre et eut le cœur peiné. L'Eternel dit: «J'exterminerai de la surface de la terre l'homme que j'ai créé, depuis l'homme jusqu'au bétail, aux reptiles et aux oiseaux, car je regrette de les avoir faits."


    Croyez-le ou non, mais ces versets ont fait couler pas mal d'encre et ont échauffé pas mal d'esprits. Les fanatiques d'extraterrestres et autres partisans du néo-evhémérisme soutiennent mordicus que les fils de Dieu, voire les Néphilim, étaient en fait des extraterrestres qui auraient été visiter notre "bonne vieille" Terre :alien: . Zechariah Sitchin et Erich von Däniken, pour ne citer qu'eux, croient que ces extraterrestres ont copulé avec des femmes et/ou des humains génétiquement modifiés ou des créatures pré-humaines pour superviser l'évolution de l'humanité. Ces affirmations fracassantes, qui font irrésistiblement penser à un scénario de la prochaine saison de la série "Agents of S.H.I.E.L.D.", sont basées sur une interprétation du texte clairement erronée. Ils disent par exemple que l'expression "fils de Dieu" désignait simplement, dans la bouche des auteurs "primitifs" qui ne comprenaient pas la technologie, ces visiteurs. Toutefois, l'unité de la Bible, le test biblique (où on compare des passages avec d'autres pour s'assurer qu'ils ne soient pas utilisés hors contexte) et la manière dont les expressions sont utilisés de la même manière dans toute la Bible ne cautionnent pas qu'une expression particulière soit utilisée différemment de ses autres occurrences.

    Le texte lui-même réfute cette idée d'"auteurs primitifs" qui n'est jamais qu'une émanation du snobisme chronologique qui a cours en notre époque ! Dans les 1ers chapitres de la Genèse, nous pouvons lire que Dieu a créé des êtres humains parfaitement formés et intelligents. Adam s'est même tapé le boulot de nommer toutes les espèces d'animaux terrestres des champs en un jour (Gen. 2:19-20). Dans les chapitres suivants, nous voyons que la progéniture d'Adam comprenait des fabricants d'instruments de musique et des forgerons (Gen. 4:21-22), ce qui démontre qu'ils n'étaient pas primitifs. Bref, la Bible est pleine de détails qui montrent que, avant les faits relatés en Gen. 6, l'homme était déjà parfaitement humain, extrêmement intelligent, et qu'il accomplissait des rites religieux, des faits que les fanatiques des extraterrestres ignorent purement et simplement. Ils nient la véracité des passages précédents mais n'ont pas de problème avec le passage sur les Néphilim, et pourtant leur interprétation ne peut être bonne si on fait preuve de logique et qu'on accepte la véracité de toute la Genèse plutôt qu'un passage sélectionné arbitrairement.

    Toutefois, il ne faut pas se leurrer, même chez les chrétiens, le sens de ce passage est la cause de nombre de débats enflammés. On peut résumer ce salmigondis en 4 points de vue principaux :

    Les anges déchus

    Gen. 6 est en quelque sorte un prélude au Déluge, expliquant la raison pour laquelle Dieu a envoyé cette catastrophe mondiale. Il est intéressant de remarquer que si les "frères de l'espace" ont dit à leurs contacts terrestres que le Déluge était un évènement historique, ils l'ont récupéré en prétendant que c'est eux qui l'ont déclenché.

    Qui plus est, certains commentateurs chrétiens pensent qu'une autre raison pour laquelle Dieu a envoyé le Déluge était pour éradiquer la progéniture de l'union entre les fils de Dieu (qui seraient donc des anges déchus) et les filles des hommes, à savoir les Néphilim.

    Le meilleur argument pour ce point de vue vient d'une lecture toute simple du texte.
    Le terme "fils de Dieu", en hébreu, est "bene elohim". Il est utilisé 5 fois dans l'Ancien Testament : 2 fois en Gen. 6, et une fois de chaque en Job. 1:6, 2:1, 38:7. Dans ces 3 autres passages, le terme désigne clairement des anges, il n'y a donc pas de raison pour qu'il n'en soit pas de même en Gen. 6. D'aucuns disent qu'on le retrouve aussi en Os. 1:10, mais en fait ce n'est pas la même description puisque ça désigne spécifiquement les Israélites comme étant les "fils du Dieu vivant". Il ne faut pas recourir aux exceptions s'il n'y a pas de bonne raison de le faire, et en l'occurrence il n'y a aucune raison scripturaire de le faire. Les anges sont décrits comme étant les fils de Dieu car ils ont été directement créés par Dieu.
    En contraste, les filles des hommes sont "benoth adam" en hébreu. Si les fils de Dieu avaient été des humains comme certains l'affirment, le texte les aurait appelé bene adam smile, mais il établit une claire distinction entre la progéniture des humains et ceux qui ont été directement par Dieu. Dans le Nouveau Testament, Adam est appelé fils de Dieu car il a été directement créé par Dieu. Le Nouveau Testament appelle aussi plusieurs fois les chrétiens des fils de Dieu (Rom. 8:14, Gal. 3:26), mais ça se tient puisque les chrétiens sont nés de "nouveau" et qu'ils sont une "nouvelle création en Christ" (2 Cor. 5:17). De même manière, en Ps. 29:1 et 89:6, l'expression "fils du puissant" ("bene elim") est aussi utilisée pour décrire les anges.

    Ce point de vue est très répandu, il était celui des rédacteurs de la Bible des Septante (une version grecque de l'Ancien Testament datant d'environ 250 av. J.-C., elle est celle que les Apôtres citent dans le Nouveau Testament), des anciens interprètes juifs, de l'historien juif Flavius Josèphe, des auteurs du début du christianisme, de nombreux apologistes chrétiens respectés, de Pierre Gilbert,... et le mien ^^.

    La plus grosse objection qu'on puisse y faire est que les anges sont censés être des êtres spirituels qui ne peuvent pas de relations sexuelles avec les humains. Mais comme nous l'avons déjà vu dans l'article sur le rapport entre extraterrestres et occultisme, ils peuvent très bien se manifester sur le plan physique.
    Remarquez qu'en Mc. 12:24-25 (ou Mt. 22:29-30), Jésus ne dit pas que les anges sont incapables de procréer, mais que les anges dans le ciel, autrement dit ceux qui obéissent à Dieu, ne le font pas.

    On parle souvent de "discuter sur le sexe des anges" pour parler d'une discussion stérile, mais la Bible ne dit pas que les anges n'ont pas de sexe. C'est encore une extrapolation sans fondement de la déclaration de Jésus plus haut : Il a juste dit que les croyants ne se marieront pas et qu'ils ne seront pas donnés en mariage, comme les anges. Dans tous les récits bibliques où un ou des ange(s) apparai(ssen)t physiquement, ils sont décrits par la Bible comme des hommes (par ex. Gabriel ou Michel). Soit dit en passant, si des anges trompeurs apparaissent sous la forme d'extraterrestres, les expériences des victimes d'enlèvements extraterrestres suggèrent que les anges déchus peuvent aussi se manifester physiquement sous la forme de femmes.

    Le but de Dieu dans l'institution du mariage était de peupler toute la Terre par la procréation (un but qui est loin d'être atteint, quoi que les élites satanistes en disent). Chaque ange a été créé surnaturellement, ils n'ont donc pas besoin de procréer, et nous serons comme eux dans les nouveaux cieux et la nouvelle Terre, c'est tout. Nous serons, en tant qu'Église, "mariés" à Christ, pour les siècles des siècles. Les êtres humains ont une identité et ils ne la perdront pas, et même les anges sont identifiés comme étant des individus, or notre sexe est partie intégrante de ce que nous sommes (d'où le fait que les gens qui changent de sexe pour le plaisir pèchent).

    Ce point de vue est clairement provocateur, et nombreux sont ceux qui n'arrivent pas à l'accepter. C'est à partir du Vsiècle que ce point de vue a commencé à être vraiment attaqué, par des théologiens qui soutenaient mordicus que des anges déchus ne peuvent avoir d'enfants avec des humaines. Mais les tenants du point de vue des anges déchus font justement remarquer que des anges apparaissent dans des corps physiques, comme les 3 visiteurs qui sont venus manger chez Abraham (Gen. 18:1-15). Ils devaient avoir les appareils digestifs nécessaires pour ce faire. D'ailleurs, ces mêmes anges sont allés à Sodome, et ils étaient tels qu'ils ont réveillé des envies perverses de relations homosexuelles chez les gens du coin (d'où l'étymologie du mot "sodomie").

    Les Séthites

    Ce point de vue est surtout populaire dans les pays anglo-saxons. Il a été promu par H. C. Leupold1 et entre autres tenants de ce point de vue se trouve Ellen G. White. Pour ceux qui adhèrent à ce point de vue, les "fils de Dieu" de Gen. 6 sont les descendants de Seth qui craignaient Dieu, et les "filles des hommes" des descendantes de Caïn le meurtrier. Ce point de vue se base sur Gen. 4:25-26, comme il y est dit que les hommes ont commencé à invoquer Dieu après la naissance du fils de Seth, les tenants de ce point de vue en ont déduit que cette lignée était pieuse.


    Certains apologistes chrétiens pensent que le mot traduit par "invoquer" dans ce passage a été mal traduit et qu'il aurait dû être traduit par "profaner", mais de toute façon ça ne change pas grand-chose dans le cas qui nous concerne : la piété n'est pas héréditaire (ni l'impiété d'ailleurs). Prenez l'exemple d'Ézéchias, un des rois les plus pieux de l'histoire de Juda : son fils Manassé était une ordure de la pire espèce, dont la Bible dit qu'il a inondé Jérusalem de sang (une vraie élite satanique). Heureusement, la Bible nous dit aussi qu'il s'est repenti vers la fin de sa vie cool.

    Si ce point de vue est vraie, pourquoi la Bible ne dit-elle pas plutôt "fils de Seth" et "filles de Caïn", respectivement ? Il n'y a rien dans le texte qui nous pousserait à appliquer une exclusivité pour aucune de ces 2 lignées, rien qui nous pousserait à croire que les descendants de Seth étaient tous spécialement pieux, ni que les descendants de Caïn étaient tous spécialement mauvais. 1 Jn. 3:12 nous dit certes que Caïn était du diable, et Gen. 4:23-24 laisse suggérer que Lémec était un monstre, mais ça ne signifie pas nécessairement que tous les descendants de Caïn étaient spécialement tordus. La Genèse nous dit que seuls Noé et sa famille étaient justes, et donc dignes d'entrer dans l'arche, pas les descendants de Seth dans leur ensemble.

    Certains disent aussi que le mot hébreu traduit par "prendre" dans le passage qui nous occupe, "laqach", implique une "prise" plus violente que l'idée d'une simple relation sexuelle, autrement dit un viol, mais ce mot est un mot commun en hébreu, comme "prendre" en français. D'après la concordance de Strong, ce mot peut signifier : "prendre, recevoir, emmener, enlever, apporter, accepter, porter, sortir, donner". Pareille variété sémantique ne garantit en rien l'interprétation selon laquelle la "prise" était violente.

    Les grands de ce monde



    D'après ce point de vue, les "fils de Dieu" de Gen. 6 étaient des souverains despotiques avides de pourvoir qui, dans leur soif de puissance, se sont liés à de nombreuses femmes. Ces polygames et leurs rejetons, agissant en tyrans, devinrent des "hommes puissants" (Nemrod est ainsi qualifié de "puissant" en Gen. 10:8)2.

    Il est vrai que maints potentats de jadis (et d'aujourd'hui aussi d'ailleurs) déclaraient être des dieux ou des fils des dieux, notamment les empereurs aztèques (fils de Quetzalcoatl), incas (fils du Soleil, pour ceux qui ont déjà lu "Le temple du Soleil"), japonais (descendants de Susanoo) et romains (descendants de Jupiter), ainsi que les pharaons (fils de Râ) et les rois de Mésopotamie (fils de Nébu ou de Marduk), ce qui renforçait leur domination sur les peuples sur lesquels ils régnaient, mais il n'y a toutefois rien dans la Bible qui corrobore cette interprétation, c'est une idée qui lui est extrinsèque.

    De plus le terme "puissant" ne veut pas dire ici qu'ils ont été des rois ou des potentats, nous le verrons plus tard.

    Sans compter que le texte parle des Néphilim au masculin et uniquement au masculin (NON, je ne suis pas phallocrate mad !). La progéniture de tyrans humains comprendrait sûrement des filles, non ;) ?

    Les possédés

    On sait qu'il est tout à fait possible pour des anges déchus, càd des démons, de posséder ou habiter les corps d'hommes et de femmes, et cela se produit souvent dans la Bible. Le channeling, la médiumnité, l'écriture automatique et même l'enlèvement extraterrestre sont des formes de possession démoniaque. Ce point de vue est semblable au 1er, toutefois on est en droit de se demander d'une part comment des anges déchus peuvent influer sur un code génétique et d'autre part pourquoi la Bible ne mentionne rien au sujet de cas de possession alors qu'elle ne s'en prive pas dans les autres passages.

    1. Leupold, H. C., "Expositions of Genesis, vol. 1", p. 250, 1942. Revenir au texte.
    2. Batten, D., Ham, K., Sarfati, J., Wieland, C., "Nos origines en questions", p. 152, 2004. Revenir au texte.
    « L'enferFils de Dieu et Néphilim, épisode 2 »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :